12es Jeux africains 2019 : la participation des athlètes congolais préoccupe le Cnosc

Mardi 19 Mars 2019 - 17:35

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Comité national olympique et sportif congolais (Cnosc) a  fait de la participation congolaise au rendez-vous du Maroc  l’une de ses priorités au cours de son  assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 16 mars à  son  siège, à Brazzaville.

André Blaise Bollé, le premier vice-président du Cnosc, a  insisté sur la participation qualitative des athlètes congolais aux 12es Jeux africains, tout en expliquant que ces jeux du Maroc  vont marquer une étape importante sur la route des Jeux  Olympiques Tokyo 2020.  « Notre devoir à tous est d’y engager les athlètes qui n’iront pas pour du tourisme. Nous devons considérer ses jeux comme les épreuves qualificatives. La meilleure performance donc est le premier critère dans la sélection de nos ambassadeurs. Le  Cnosc ne pourra réussir ces jeux qu’en s’appuyant sur des instances fédérales qui agissent quotidiennement dans le vivre-ensemble », a commenté le premier vice-président.

 Les 12es Jeux africains se disputeront du 19 au 31 août dans deux villes marocaines, notamment Rabat et Casablanca. Vingt-sept disciplines seront au programme dont dix-sept qualificatives pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, particulièrement l’athlétisme, l’aviron, le karaté, la natation, le cyclisme, le canoë kayak, le volleyball de plage, le taekwondo,  la lutte, l’haltérophilie,  le tennis, le  tennis de table, le tir à l’arc, l’escrime, le tir sportif et le  badminton.

Les autres disciplines non qualificatives sont le basketball, le football, le handball, le volleyball, le ball, le sport équestre, le golf, le triathlon, la gymnastique et le  billard. Le Congo, a rappélé Micheline Okemba et Jeanne Claudette Bouesse, toutes deux cheffes de mission lors de la réunion qui s’est tenue du 27 au 28 février à Rabat, sera représenté à ces jeux dans onze disciplines. Faisant, par ailleurs, le point sur les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo, Françoise Mahoungou a assuré qu'il y a des  avancés sur le plan administratif. Elle a aussi  confirmé l’attribution des bourses olympiques à sept athlètes congolais  alors que treize vont  bénéficier de la bourse locale.

En dehors de ces deux compétitions majeures, le compte rendu de l’assemblée générale annuelle 2017, le rapport d’exécution du programme d’activités 2018, le rapport financier 2018,  le projet du programme d’activités 2019 et le projet de budget 2019 ont été également examinés au cour de cette rencontre.

Vingt fédérations affiliées au Cnosc

L'assemblée générale annuelle a pris acte de la décision portant reconnaissance des fédérations sportives nationales. Vingt fédérations sportives, à savoir athlétisme, badminton, basketball, boxe, cyclisme, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, judo, karaté, luttes associées, natation, rugby, taekwondo, tennis, tennis de table, triathlon et volleyball  sont affilées au Cnosc en tant que sports olympiques.  Huit d’entre elles, notamment sports de boules, wushu, boxe des pharaons, jiujitsu, kurash, aïkido, kyokushin, sports de travail sont les sports non olympiques. Le Cnosc s’est, en outre, félicité  du dénouement heureux  de la  crise au sein de la Fédération congolaise de taekwondo. « Après trois années marquées par les conflits internes, les taekwondo in congolais sont enfin parvenus à mettre en place de nouvelles instances fédérales à l’issue de l’assemblée générale du 15 février 2019 », a-t-on relevé.

Cependant, le Cnosc reconnaît qu’au judo il n’y a pas eu de sortie de crise. L’assemblée générale a indiqué qu'en tenant compte de l’intransigeance des parties en conflit au sein de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécojuda), le ministère des Sports et de l’éducation physique ainsi qie le Cnosc ont suspendu leur relation avec cette fédération pour une période de six mois, jusqu’à l’organisation de l’assemblée générale extraordinaire.

« La Fécojuda s’expose au retrait de l’agrément accordé par le ministère en charge des Sports », a souligné le communiqué final. Et d’ajouter : «  Le ministre des Sports et de l’éducation physique a invité le président de l’Union africaine de judo pour un séjour de travail au Congo en vue du règlement en profondeur de ce conflit » .

Au terme des travaux, Jacques Gambou, le directeur de cabinet du ministre des Sports et de l’éducation physique, a indiqué: « Les défis à relever en 2019 et 2020 nous interpellent tous. Ne baissons pas la garde... Serrons-nous les coudes afin de mieux affronter nos batailles ensemble ».

 

 

 

  

 

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

-Jacques Gambou clôturant les travaux de l'assemblée générale annuelle du Cnosc /Adiac - Vue des participants /Adiac

Notification: 

Non