Agriculture commerciale : trente prestataires bénéficient d’une formation en suivi des plans d’affaires

Samedi 15 Juin 2019 - 19:06

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo, a ouvert, le 15 juin à Brazzaville, l’atelier de formation des prestataires pour le suivi et la mise en œuvre du projet agricole.

Trente prestataires, cinq assistants en suivi évaluation, sept agents d'un organisme indépendant, neuf agents du Projet d'appui au développement de l’agriculture commerciale (Pdac) participent à la formation de huit jours. Elle vise à contribuer à la mise en œuvre efficace des plans d’affaires, par un renforcement des capacités et une harmonisation des outils ainsi que des méthodes applicables dans le suivi de l’exécution des plans d’affaires.

Dans la pratique, les prestataires apprendront plusieurs techniques, entre autres, les procédures de passation de marchés, la gestion financière, les sauvegardes environnementales et sociales, la structuration et le management organisationnel d’une entreprise agricole, le suivi évaluation d’un plan d’affaires mais aussi le partenariat commercial d’un plan d’affaires.

Ces apprenants mettront également à la disposition du Pdac des informations nécessaires afin d’alimenter le système de suivi évaluation du projet.

« Vous êtes chargés d’assister les producteurs dans la mise en œuvre de leurs projets afin qu’ils les mènent à terme. Pour ce, vous êtes nantis des connaissances et de l’expérience nécessaires dans les domaines concernés, en termes de vulgarisation des techniques de conduite d’une exploitation, culturales et gestionnaires », a indiqué le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo.

À l’issue de la formation, les prestataires devraient être en mesure d’intégrer les différentes phases de mise en œuvre d’un plan d’affaires, de s’approprier le planning global de mise en œuvre efficace et d’apporter une assistance dans l’exécution des plans d’affaires. Cette assistance se fera par la mise en place et le suivi des outils, la procédure des passations des marchés et la gestion environnementale.

Dans son discours, le ministre a appelé la coordination du Pdac et les chefs de projet à bien accomplir leurs tâches dans les différents districts concernés.

Rappelons que le gouvernement du Congo et l’Association internationale de développement, groupe de la Banque mondiale, ont signé, le 20 septembre 2017, un accord de financement d’un montant d’environ soixante milliards francs CFA pour la mise en œuvre du Pdac, dans le cadre de l'application du Programme national de développement  2018-2022. Il vise, en autre autres, à améliorer la productivité des agriculteurs et l’accès au marché des groupes de producteurs et des micro, petites et moyennes entreprises agro industrielles. Ce projet assiste le gouvernement en cas de crise ou de situation d’urgence répondant aux critères d’admissibilité.

 

Gloria Lossele (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

1-Les participants suivant un exposé devant le ministre, à l'ouverture de la formation/ Adiac 2-Le ministre posant en photo de famille avec les participants/ Adiac

Notification: 

Non