Arts martiaux : l’Union africaine donne raison au président de la Fécoju-self

Vendredi 7 Décembre 2018 - 11:33

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'instance chargée de la discipline au plan continental a jugé illégale l’initiative du premier vice-président de la Fédération congolaise de jiu-jitsu et self défense (Fécoju-self) visant à destituer le président de ladite fédération, Bériche Djoube.

L’Union africaine de jiu-jitsu s’est réunie en marge de l’assemblée générale de la Fédération internationale de la discipline, tenue récemment en Suède.  L’examen du conflit qui prévalait au sein de la Fécoju-self a été parmi tant d’autres sujets à l’ordre du jour. Ce conflit, rappelons-le, avait opposé le président de la Fécoju-self, Bériche Djoube,  à son premier vice-président qui avait organisé un conseil fédéral pour le démettre de ses fonctions.  L’Union africaine qui a la charge de gérer la discipline dans le continent a jugé illégale cette démarche du premier vice-président de la Fécoju-self car ni les statuts ni le règlement intérieur ne lui donnent le pouvoir de convoquer un conseil fédéral.

Par ailleurs, le représentant  fédéral de la Fécoju-self pôle Europe-Afrique chargé de la coopération internationale,  Me Manassé Ngangoue, a échangé avec le responsable français du Jiu-jitsu, Christophe Brunet.   Les deux personnalités ont débattu de la possibilité de mettre en place un programme de coopération qui permettra aux experts français d’encadrer les Diables rouges de la diaspora  et réaliser au moins deux fois par année des stages techniques au Congo en faveur des athlètes évoluant dans le pays. C’est dans cette perspective que le double champion du monde, Percy Kunsa, et l’ancienne championne du monde, Sévérine Nabie, (tous deux Français) ont accepté d’animer deux stages à Brazzaville en juin et juillet 2019. Les athlètes congolais auront donc diverses occasions de renouveler leurs connaissances pour être plus compétitifs.

Rominique Nerplat Makaya

Légendes et crédits photo : 

Illustration

Notification: 

Non