Arts plastiques : le Maroc abritera la première édition de « Prête-moi ton rêve »

Jeudi 6 Juin 2019 - 22:23

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'exposition itinérante africaine, dont le coup d'envoi sera donné le 18 juin, à Casablanca,  concerne six pays et regroupe trente artistes de renommée internationale.

 

 

 

 

 

 

« Prête-moi ton rêve est une occasion inédite pour montrer, exposer, promouvoir, reconnaître l’art contemporain africain et lui donner sa juste place sur le continent et dans le monde », a indiqué Félix Kettani, secrétaire général de la Fondation pour le développement de la culture contemporaine africaine (FDCCA) qui annonçait, le 15 avril dernier, la tenue de cette exposition.

La manifestation durera  douze mois et fera escale dans six capitales africaines : Dakar (Sénégal), Abidjan (Côte d’Ivoire), Lagos (Nigeria), Addis-Abbeba (Ethiopie), Cap Town (Afrique du Sud), et Marrakech (Maroc). Pour la fondation, c’est une véritable caravane ambassadrice de l’art africain contemporain. A travers cette initiative, elle voudrait interconnecter une constellation  d’artistes contemporains africains de renom, issus du continent ou de la diaspora, afin de faire briller leurs œuvres sur le continent.

A cette première édition, les artistes connus dans les grandes capitales occidentales comme Paris, Londres, New York, que dans leurs propres pays présenteront ainsi leurs œuvres de dimension internationale. Il y aura, entre autres artistes, El Anatsui (Ghana), William Kentridge et Jane Alexander (Afrique du Sud), Chéri Samba et Mwilambwe Bondo (RDC), Barthelemy Toguo (Cameroun), Ouattara Watts et Jems Robert Koko Bi (Côte d’Ivoire), Abdoulaye Konaté (Mali), Fouad Belamine et Fatiha Zammouri (Maroc), Olu bAmoda (Nigeria), Soly Cissé (Sénégal) et Bill Kouelany de la République du Congo. Cette dernière est directrice artistique des Ateliers Sahm, une plate-forme culturelle des arts : plastiques, littérature, cinéma, théâtre, musique, danse.

Bill Kouelany sera la porte-parole de Brazzaville lors de cette exposition africaine. Quatre temps forts marqueront cette rencontre des hommes de l’art à chacune de ses escales.

L’exposition principale invite, d’après le programme, le grand public à découvrir des pièces inédites réalisées pendant des résidences artistiques ainsi que d’autres œuvres prêtées par les artistes ou les galeries. Dans chacune des six capitales visitées, l’exposition choisit ensuite de rendre hommage à un artiste local, en reconnaissance de son œuvre.

A Casablanca, c’est l’artiste plasticien marocain, Farid Belkahia, qui sera mis à l’honneur. L'autre moment marquant l’événement sera la section « Carte blanche », une exposition consacrée à des artistes locaux, portée par un jeune commissaire résident. Des tables rondes dédiées à des thèmes spécifiques en rapport avec la création artistique contemporaine seront également organisées tout au long du parcours de l’exposition.         

La FCDDA a été créée en janvier dernier. Elle est présidée par le prince marocain, son Altesse Moulay Ismail, et rassemble des entrepreneurs culturels, des artistes et des passionnés d’art contemporain dans toute l’Afrique. Elle a, entre autres objectifs, de participer à mobiliser les différentes composantes de l’écosystème culturel du continent, afin de soutenir la dynamique artistique et encourager la collaboration culturelle panafricaine.

A Ferdinand Milou

Légendes et crédits photo : 

L'affiche de l'événement

Notification: 

Non