Assemblée nationale : Isidore Mvouba optimiste pour l’avenir du pays

Mardi 16 Octobre 2018 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la chambre basse a peint un tableau  plus ou moins positif de la situation économique du Congo, le 15 octobre, à Brazzaville dans son allocution d’ouverture de la quatrième session ordinaire dite budgétaire.

S’adressant aux députés, le président de l'Assemblée a indiqué que la loi de finances 2019 devrait se présenter sous des meilleurs auspices, au regard de la bonne tenue du niveau du cours du baril de pétrole qui augure la relance de la croissance économique nationale, même si le budget du prochain exercice est celui d’austérité du fait du fardeau rédhibitoire de la dette publique. « Nous nous réjouissons de ce que la loi de finances 2019 a pris en compte les axes prioritaires du Plan national de développement 2018-2022, nécessaires à la stabilisation des équilibres macroéconomiques, tels que le renforcement de la gouvernance, la réforme du système éducatif, la formation qualifiante et professionnelle, la diversification de l’économie à travers l’agriculture, le tourisme et l’industrie », a-t-il déclaré. Isidore Mvouba a ensuite martelé : « Il nous faut à cela mener une politique dite de « tolérance zéro » en matière de corruption, sous-tendue par un engagement politique fort à tous les niveaux ».

Le président de l’Assemblée nationale s’est réjoui des choix budgétaires faits par le gouvernement, notamment la stabilisation, la relance et la croissance économique, la mobilisation des ressources financières extérieures et domestiques ainsi que l’amélioration du climat des affaires fondamentales à l’attrait des investissements directs étrangers. « Dans un contexte de vaches maigres, il convient de se lancer dans une recherche effrénée de niches budgétaires et de financements innovants.  À cela, la création des conditions du passage de l’économie informelle à l’économie formelle peut s’avérer payant et augmenter le niveau des ressources budgétaires », a-t-il renchéri.

Abordant encore une fois de plus la question du Pool, le président de la chambre basse du parlement a signifié que la reconquête de la paix dans ce département a connu un tournant décisif avec la fin de l’opération de ramassage des armes. Il reste à mettre en œuvre les mesures idoines de réinsertion et réintégration des ex-combattants et de la population meurtrie.« La paix restaurée, force est désormais à la loi pour lutter contre le banditisme résiduel qu’on observe ici et là », a-t-il lancé.

Isidore Mvouba a, d’autre part, appelé la population congolaise à ne pas prêter attention aux élucubrations de certains esprits chagrins qui parlent d’un génocide dont serait l’objet l'ethnie lari dans le Pool. « Il s’agit manifestement d’une tentative de déstabilisation de notre pays. Le Congo saura rétablir la vérité des faits au Conseil des droits de l’Homme lors de sa prochaine réunion à Genève », a-t-il conclu.

 

 

 

Jean Jacques Koubemba

Notification: 

Non