Opinion

  • Éditorial

Attention !

Lundi 3 Août 2020 - 18:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Oui, attention à la dérive planétaire que le rebond possible de Covid-19 – rebond certain même pour nombre de spécialistes –  entrainera inévitablement s’il vient à se produire. Au-delà, en effet, de la hausse probablement considérable du nombre de décès qu’il provoquera, ses conséquences économiques, financières, sociales seront à coup sûr les plus graves que l’humanité dans son ensemble ait subies depuis son émergence il y a quelques centaines de milliers d’années.

 

Il suffit pour s’en convaincre d’observer les dégâts que la première vague de cette pandémie a provoqués sur les cinq continents avec une fermeture des frontières, un repli sur soi des nations, une rupture des échanges commerciaux, un effondrement des économies, une hausse vertigineuse du chômage et de la misère, un surendettement des Etats, bref un dérèglement des rapports  humains  que la communauté mondiale n’avait jamais connu auparavant même au plus fort de la crise provoquée en 1929 par le krach de la bourse de New York. Ceci dans le moment même où le marché planétaire s’organisait afin que les peuples de tous les continents en tirent le meilleur parti.

 

Si cette analyse est juste – et tout indique malheureusement que c’est le cas – il est vital au sens propre du terme que les Etats et les gouvernements fassent taire leurs différends et s’assoient autour de la même table, non pour se disputer comme le font les « Grands » aujourd’hui mais, bien au contraire, pour explorer les voies qui permettront d’éviter le drame que provoquera inévitablement la réactivation de la pandémie qui semble se dessiner. Faute de s’y employer tant qu’il en est temps, la sphère humaine paiera son incapacité à prévenir le pire à un prix dont elle n’a manifestement pas encore pris la dimension : avec des dizaines voire même des centaines de millions de morts, la multiplication des conflits dans les zones sensibles de la planète, une hausse vertigineuse du dérèglement climatique, la rupture pure et simple de la mondialisation sur laquelle s’est construit le monde présent.

 

Attention donc : il nous reste très peu de temps pour agir dans le bon sens et conjurer le pire que porte en elle la deuxième vague prévisible du coronavirus. C’est bien notre destin collectif qui est en jeu dans cette terrible affaire.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 28/9/2020 | Voix
▶ 26/9/2020 | Allègement
▶ 25/9/2020 | Braves !
▶ 24/9/2020 | Nations désunies
▶ 23/9/2020 | Médias, élections
▶ 22/9/2020 | Entretien
▶ 21/9/2020 | Gare !
▶ 19/9/2020 | Secteur public
▶ 18/9/2020 | Audace !
▶ 17/9/2020 | Union