Aviation civile : la Chine envisage de renforcer la formation des Congolais

Jeudi 13 Septembre 2018 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre des Transports et de l’aviation civile, Fidèle Dimou, a échangé sur le sujet, le 13 septembre à Brazzaville, avec une délégation de l’université aéronautique et aérospatiale de Nanjing (NUAA), conduite par son vice-président, Shi Daning.

Les discussions entre les deux parties ont porté sur les pistes de coopération qui peuvent être menées dans le cadre de la formation des jeunes étudiants congolais, notamment dans le secteur de l’aviation civile. « Nous sommes venus voir le ministre et discuter des propositions que nous lui avons faites. Durant cette année, nous avons formé près de mille étudiants africains dont vingt congolais. Cette visite a deux objectifs : le renforcement des liens entre notre université et la République du Congo ; le second : contribuer au développement du transport aérien du Congo, notamment dans la formation des ressources humaines », a précisé Shi Daning, à l’issue de cette audience.

La NUAA se trouve dans la première catégorie mondiale du domaine de l’aviation civile. Fortement engagée dans le secteur, elle forme des ingénieurs dans la construction aéronautique, le design électronique et d’autres industries mais aussi des aviateurs. En juin dernier, la NUAA avait organisé un concours de formation intitulé « Projet régional de coopération et d’amélioration de la gestion de la sécurité d’aviation dans les pays en développement ». Une délégation de vingt-six personnes venant de la République du Congo avait participé à cette formation. De cette délégation, était sorti le premier capitaine africain du premier avion à réaction régional de Chine. L’âge moyen des étudiants de la République du Congo était de 20 ans. Les cours auxquels ils ont participé comprenaient la simulation des vols, les principes des vols, l’anglais aéronautique et la communication radio. Ceux qui réussissent bien à la NUAA sont envoyés dans les écoles sud-africaines.

Une visite sur le site de construction de l’Université Denis-Sassou-N’Guesso de Kintélé, à la périphérie nord de Brazzaville, sous la supervision du ministre des Transports et de l’aviation civile, a sanctionné cette rencontre.

Guillaume Ondzé

Notification: 

Non