Banque mobile : Serge Nawej à la base d'une initiative fondée sur la blockchain et les monnaies numériques

Jeudi 25 Octobre 2018 - 17:57

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'objectif du projet est de déployer un système de transactions financières sécurisé et sans espèces, reposant sur un pilier central, la blockchain, rattaché à une plate-forme d'intégration.

 

Le président de la Commission nationale des jeunes entrepreneurs de la Fédération des entreprises du Congo, Serge Nawej, est actionnaire de Papersoft Africa, un consortium de banquiers internationaux ayant conclu un partenariat avec la société de transformation numérique iVEDiX, pour mettre en place le système de transactions financières. Les deux structures indiquent avoir déjà conclu des contrats exclusifs pour ce projet qualifié de « révolutionnaire » et fondé sur la blockchain ainsi que les monnaies numériques. S'inscrivant dans un écosystème mondial bien conçu, explique-t-on, cette initiative axée sur les technologies financières vise à soutenir des millions d'entrepreneurs en Afrique, en se centrant dans un premier temps sur, entre autres, la République démocratique du Congo (RDC) et la Somalie. Ce qui aura des répercussions sur la vie de centaines de millions de personnes sur le continent africain et au-delà.

Désengorger les banques traditionnelles

Cet effort novateur, souligne le communiqué publié à cet effet, apporte une solution aux problèmes d'engorgement des banques traditionnelles et des infrastructures en rendant les fonds et les services bancaires électroniques accessibles à toute personne disposant d'un téléphone portable et en permettant à des millions d'entrepreneurs d'accéder à des fonds renouvelables. En outre, expliquent les initiateurs, le projet met l'accent sur la collaboration avec les entreprises africaines et la conception de solutions spécifiques répondant aux besoins ainsi qu'aux objectifs économiques de chaque pays, en travaillant de près avec les gouvernements et le secteur privé pour identifier les domaines de croissance prioritaires. L'objectif de cette solution de banque mobile est d'atteindre les millions de personnes qui ne bénéficient pas de services bancaires, actuellement exclues du système financier traditionnel et piégées dans un cycle de pauvreté. « Venant changer la donne, la blockchain et la plate-forme d'intégration créeront des emplois, permettront d'accéder aux marchés et aux services financiers et fourniront de nouvelles sources de revenus dans les principales industries africaines telles que l'agriculture, les mines et les services financiers ainsi que dans d'autres secteurs clés en RDC et Somalie », souligne le communiqué.

Serge Nawej a déclaré : « Après quatre ans de travail de fondation et de vérifications minutieuses, nous sommes ravis de donner naissance à une opportunité technologique mobile unique, complète et tangible qui permettra de rendre autonomes et d'impacter financièrement des millions de jeunes entrepreneurs à travers l'Afrique En commençant par la RDC et la Somalie, nous exploitons les opportunités que nous offrent le dividende démographique et les approches novatrices en matière de technologies (...) Grâce à notre technologie de blockchain et notre plate-forme d'intégration unique, nous sommes en bonne passe pour changer de manière positive le discours sur les marchés dits "frontaliers" et l'ADN de l'entrepreneuriat en Afrique ».

Des vies et des emplois

Les initiateurs du projet rappellent que que le nombre de jeunes en Afrique devrait atteindre sept cent cinquante millions d'ici à 2030 et un milliard d'ici à 2050. « La croissance démographique du continent et l'émergence d'innovations autour des économies numériques nous offrent une occasion sans précédent d'exploiter le potentiel de la dynamique démographique des jeunes entrepreneurs. La Banque mondiale estime que l'Afrique devrait compter 1,1 milliard d'habitants d'ici à 2034. Ce boom démographique nécessite de repenser notre façon de concevoir la création d'emplois et la création de richesses », ont-ils fait savoir. La mise en oeuvre de cette initiative devrait permettre à plus de dix millions d'entrepreneurs en Afrique de bénéficier de possibilités de financement innovantes et d'un soutien à la génération de revenus au cours des trente-six prochains mois et devrait avoir une incidence sur des centaines de millions de vies. 

 

 

Patrick Ndungidi

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Serge Nawej Photo 2: Serge Nawej et des partenaires

Notification: 

Non