BDEAC : Plus de 60 milliards FCFA en faveur de la Guinée équatoriale et du Cameroun

Vendredi 29 Juin 2018 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le financement au profit des deux Etats a été approuvé, le 28 juin à Brazzaville, par les administrateurs de l'instititution financière sous-régionale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le montant, arrêté à l’issue d’un conseil d’administration de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), servira à financer les projets agro-industriels et de l’éducation en Guinée équatoriale à hauteur de 3,5 milliards de francs CFA.

En ce qui concerne le Cameroun, il est prévu une bagatelle de cinquante-sept milliards de francs CFA pour la réalisation des projets de construction des routes intégrateurs et un projet de transformation industrielle des fèves de cacao.

« On a déjà approuvé ; il reste le processus de levée des conditions préalables. Dès lors que les opérateurs auront réussi à lever ces conditions, on parlera des décaissements. Les choses ne dépendent plus des opérateurs que de la BDEAC », a déclaré le président de la BDEAC, Fortunato Ofa Mbo Nchama.

Hormis les demandes de financement des opérateurs publics et privés des pays membres de l’institution, le conseil d’administration a également planché sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2017, ainsi que sur l’examen de la révision du cadre réglementaire de la banque.   

 « L’année dernière, la banque avait fermé l’exercice avec une perte d’environ neuf milliards de francs CFA. Cette année, les choses sont nettement mieux avec un résultat bénéficiaire provisoire d’un peu plus de deux milliards sous réserve que ce compte soit approuvé par l’assemblée générale », a expliqué Fortunato Ofa Mbo Nchama.

Par ailleurs, les administrateurs se sont félicités de l’amélioration du produit net bancaire qui connaît une hausse de 10% passant ainsi de 13,1 milliards de francs CFA en 2016 à 14,4 milliards de francs CFA en 2017.

Basée à Brazzaville, la BDEAC est une institution de financement des projets de développement des six Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, à savoir le Cameroun, le Congo, le Gabon, le Tchad, la Guinée équatoriale et la République centrafricaine. Elle accompagne les Etats membres dont la majorité sont des pays pétroliers dans leur politique de diversification de l’économie.  

Pour leur part, les actionnaires de la banque, réunis le 29 juin en assemblée générale, ont approuvé les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2017.

« Contrairement à l’exercice 2017, cette année la banque dégage un résultat bénéficiaire de plus de deux milliards de francs CFA. En dépit des difficultés du moment, la situation de la banque commence à se redresser », a estimé le secrétaire d’Etat aux Finances et au budget du Tchad, Allali Mahamat Abakar, qui a présidé les travaux de la rencontre.

Il a ajouté que les réformes engagées devraient se poursuivre afin que « la BDEAC trouve sa place et toute son envergure au niveau sous-régional. Ce résultat positif est dû à l’activité de la banque et surtout aux résultats des placements antérieurs qui ont permis de générer des résultats satisfaisants ».

Christian Brice Elion

Légendes et crédits photo : 

Le siège de la BDEAC à Brazzaville

Notification: 

Non