Budget 2018 : les frais de fonctionnement des institutions doublent en six mois

Jeudi 11 Octobre 2018 - 16:26

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Il s’agit de la deuxième plus grosse dépense de l’État dans la période comprise entre janvier et septembre, avec un taux de réalisation de 198 % exactement. Une tendance qui vient confirmer une accélération des activités tant du gouvernement de la République que du reste des institutions publiques. 

Les chiffres retraçant l’exécution du budget de l’État à fin septembre indiquent un taux de réalisation de 60 % en recettes mobilisées et 56 % en dépenses effectuées. Un motif de satisfaction pour le gouvernement de la République qui approche les 100 % avant la fin de l’année. Ces informations sont reprises dans un document officiel publié par la Banque centrale du Congo. En chiffres, le cumul des recettes indique un peu plus de 5 352 milliards de francs congolais. Quant aux dépenses cumulées, le document les établit à un peu plus de 5 022 milliards de francs congolais. Il se dégage ainsi un excèdent de plus de 300 milliards de francs congolais.

L’autre précieuse information est la performance de la Direction générale des impôts qui dépasse de 5 % les assignations budgétaires, atteignant ainsi les 104 %. Dans les milieux des experts, l’on parle même d’un record très encourageant réalisé par la régie financière. La Direction générale des recettes domaniales et de participation  n’a pas été très loin d’atteindre la performance, avec un taux de réalisation de près de 95 %. A la douane congolaise, le niveau reste en-dessous des attentes, avec un taux de réalisation d’un peu plus de 50 %. Par ailleurs, d’autres recettes ont été collectées dans le secteur pétrolier à hauteur de 52 %.    

Par contre, a déploré un expert, le paiement de la dette publique interne et externe n’a dépassé que très légèrement les 40 %.   

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non