Changement climatique : une menace pour l’Afrique urbaine

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les menaces liées au changement climatique font peser un ''risque extrême'' à plus des deux tiers des villes africaines, en raison de la hausse de la population et d'infrastructures médiocres, selon un rapport du cabinet de consultants britannique Verisk Maplecroft.

Huit villes africaines figurent parmi les dix zones urbaines les plus à risque recensées par l’''index de vulnérabilité au changement climatique'' 2018 de Verisk Maplecroft. Il s'agit de Bangui en Centrafrique, de Monrovia au Liberia, de Mbuji-Mayi et de Kinshasa en RD Congo. Mais aussi Kinshasa, capitale de la RDC qualifiée de ''mégapole insaisissable'', où les 13,2 millions d'habitants sont déjà régulièrement victimes notamment d'inondations; et où la population pourrait plus que doubler d’ici 2035. À ces villes, on peut ajouter soixante dix-neuf autres centres urbains du continent sur cent référencés au niveau mondial qui sont en situation d’ ''extrême risque''. Ainsi ''quinze capitales africaines et nombre des centres économiques clef du continent"" sont répertoriés, dont Kampala (Ouganda), Dar-es-Salaam (Tanzanie), Abuja et Lagos (Nigeria), Addis-Abeba (Ethiopie) et enfin Luanda (Angola). L'ONU estime que quatre vingt-six des cent villes à la croissance démographique la plus importante du monde se situent en Afrique. ''La relation entre vulnérabilité au changement climatique et taux de population est forte. Les cités les plus exposées manquent déjà de services de santé adéquats et de systèmes anti-catastrophes. Avec la poursuite de la hausse démographique, la tension sur les services publics essentiels va s’intensifier'', relève le rapport. Avec l’augmentation de la population en Afrique, les perturbations liées aux événements météo risquent de se multiplier. L’importance de la croissance démographique en zone urbaine va intensifier le profil de risque déjà alarmant de la ville sur le continent, selon les auteurs, qui pointent du doigt les problèmes auxquels font déjà face les mégalopoles africaines, comme le manque d'accès à l'eau potable ou l'habitat.

Noël Ndong

Notification: 

Non