Collecte de fonds : le compte à rebours a commencé pour Baziks

Lundi 11 Février 2019 - 19:03

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Initiée en vue du lancement d’une version plus aboutie de la première application dédiée à la musique congolaise en avril, la campagne de contribution en cours via ulule.fr/baziks touche à sa fin ce 12 février à 22h59.

La collecte de fonds se clôture ce mardi 12 févrierÀ moins de trente-six heures de la clôture de la levée de fonds, seulement 20% des vingt mille euros attendus ont été récoltés. Trente-huit contributeurs ont répondu à l’appel de la plate-forme musicale de streaming qui a besoin d’au moins cent vingt donateurs pour totaliser la somme suffisante en vue de lancer son offre commerciale sur le marché, en avril. L’argent devrait servir à payer les serveurs, améliorer la sécurité de l’application ainsi que la navigation, le dispositif d’interactivité, les options Offline, la facturation, etc.

Le financement participatif attendu des mélomanes sera leur contribution à « (re)valoriser un demi siècle d’histoire de la musique en Afrique en partant du Congo », affirme Narsix Baya. Aussi les encourage-t-il à continuer à y contribuer par paiement mobile (mobile money) depuis leur smartphone ou via un point de perception du réseau téléphonique proposé sur les affiches en ligne sur les réseaux sociaux. C’est l’autre voie qui leur est offerte en parallèle à la collecte initiée via internet mise sérieusement à mal par les vingt jours de coupure intervenue après les élections. Ce dernier virage au bas de la jauge n’est pas pour décourager l’initiateur de l’application conçue pour, rappelle-t-il, contribuer à la redynamisation de l'industrie musicale. C’est dès lors un appel solennel qu’il lance de la sorte : « Avec le principe du tout ou rien, soit nous bouclons les 100% et nous finançons la fin des travaux comme prévu, soit nous n’arrivons pas à collecter la totalité de la somme et nous ne percevons rien. Mais nous gardons espoir de réussir avec votre soutien ! »Baziks valorise le patrimoine musical congolais

La collecte de fonds a été lancée fin décembre après que l’équipe de Baziks a investi ses économies, permettant la réalisation de 80% des travaux sur fonds propres. Quant aux fonds attendus, ils devraient couvrir les frais de « l’autre partie de la suite des développements informatiques de la plate-forme afin de procéder à la monétisation ». Ainsi, les vingt mille euros devraient servir à « améliorer le système de facturation, de livraison et de reporting » de Baziks. S’y trouve incluse la possibilité d’écouter la musique hors connexion. Le renforcement de la capacité et la gestion des serveurs devraient permettre l’accès à un répertoire musical plus fourni. Par ailleurs, il est évoqué aussi une amélioration notable de la vitesse de navigation et l’accès régionalisé au site. A la fin, le dispositif d’interaction en temps réel renforcé devrait garantir le contact avec les abonnés. «  Si nous parvenons à dépasser l’objectif fixé avec vos dons, cela va permettre de financer la suite du déploiement progressif de Baziks au sein de la diaspora », a expliqué Narsix Baya.

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La collecte de fonds se clôture ce mardi 12 février Photo 2 : Baziks valorise le patrimoine musical congolais

Notification: 

Non