Commerce: de nouveaux outils mis en service pour le dédouanement des marchandises

Jeudi 14 Février 2019 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La direction générale des Douanes et des droits indirects, en partenariat avec la société Web fontaine-Congo, a lancé, la semaine dernière à Pointe-Noire, le « portail e-douanes » ainsi que la Déclaration préalable à l’importation (DPI), pour faciliter les formalités de dédouanement.

Plus de deux cents douaniers, importateurs et commissionnaires agréés ont assisté à la présentation des nouveaux outils par le directeur des systèmes d’information au ministère des Finances et du budget, Guy Noël Londongo.

Ces applications ouvertes gratuitement aux usagers leur permettront d'effectuer les formalités de dédouanement sans se déplacer. L’e-douane garantit la traçabilité des opérations effectuées ainsi que la célérité dans l’obtention des documents y relatifs.

La DPI vise, quant à elle, la modernisation du système de contrôle et de valorisation des importations et exportations.

Représentant le directeur général des Douanes, la directrice de la prévision et des statistiques, Lucie Sakala, a indiqué que « l’application e-douane dématérialise les procédures et documents afférents puis, permet le suivi et la gestion des opérations en temps réel. Il facilite également les opérations et sécurise les recettes fiscales ».

Bien que satisfaits de cette énième application lancée après le Guichet unique de dédouanement (GUD), les opérateurs économiques ont, toutefois, déploré la multiplicité des applications et souhaité qu’il y ait une seule et unique application pour ne plus s’embrouiller dans les formalités de dédouanement.

Ce lancement s’inscrit dans le cadre du Projet de facilitation et de dématérialisation des opérations douanières, initié par le ministère des Finances. Dans le but de faciliter le dédouanement, la tutelle a déjà installé le GUD dans presque tous les départements du pays.

Signalons que pour permettre aux douaniers et opérateurs économiques de Pointe-Noire de s’imprégner davantage de ces nouveaux outils, un séminaire de formation a été lancé depuis le 11 février.  

 

 

 

 

 

 

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non