Compétitions interclubs de la CAF : les matches qui ont fait briller les Congolais

Samedi 23 Mai 2020 - 15:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Club athlétique renaissance aiglons (Cara) et l’Athlétic club Léopards de Dolisie sont, pour l’instant, les seuls clubs au Congo à avoir soulever les trophées continentaux. Durant leur différents parcours en compétitions africaines, les clubs congolais ont eu le mérite de réaliser le temps d’une double confrontation quelques performances abouties.

Le Cara a remporté en 1974 la Coupe d’Afrique des clubs champions, l’actuelle Ligue des champions, en battant en finale le club égyptien Ghazi El Mehallah (4-2) au retour après sa victoire (2-1) à l’aller. L’AC Léopards a gagné la Coupe africaine de la Confédération en battant les Maliens de Djoliba AC (2-1) à Dolisie après 2-2 à l’aller à Bamako). Placés souvent dos au mur après les manches aller, les  clubs congolais ont avec beaucoup de réussite, réalisé des exploits grandeur nature en renversant des situations qui étaient bien compromises au départ .  

Retour sur ces quelques moments inoubliables.

Si l’Ac Léopards a remporté la 9e Coupe de la Confédération,   c’est en partie grâce à l’exploit réalisé en seizièmes de finale sur le terrain  de Sfax. Les Fauves du Niari sont battus à Dolisie 1-2 au match aller mais au match retour en terre tunisienne, ils ont renversé la vapeur pour battre le Club sportif Sfaxien  en Tunisie 2-0 pour se qualifier  en huitième de finale de la coupe de la Confédération. Au sortir  de ce match, les hommes de Rémy Ayayos Ikounga étaient devenus intraitables, renversant tout sur leur passage. Cette expérience leur a fait grandir car une année plus tard pour leur première expérience en Ligue des champions, les Fauves du Niari  sont battus à Kano par Kano Pillars 1-4 avant de réaliser l’exploit de battre en seizième de finale le club nigérian à Dolisie 3-0.   Pendant qu’ils étaient au sommet du football congolais, les Léopards ont retourné la situation en leur faveur à plusieurs reprises. Après avoir été tenus en échec 1-1, les Léopards avaient réussi à éliminer les Etincelles du Rwanda à Gisenyi 2-0 au tour préliminaire et  Rayon sport, l’autre club rwandais. Après avoir été menés 0-2, les fauves du Niari, tenus en échec à Dolisie 0-0, arrachaient un nul de 2-2

Le défi stellien face aux Ghanéens  Hearts of Oak

Outre les Léopards  de Dolisie,  le défi de la qualification qu’avait relevé l’Etoile du Congo  en 2001 contre les Ghanéens de Hearts of Oak à l’époque tenants du titre de la Ligue des champions (2000) reste inoubliable.  Les Stelliens s’étaient inclinés à l’aller au Ghana 3-1 mais au match retour, ils se sont imposés largement  au stade Marchand sur un score de 5-1. En 1966, les Diables noirs, battus au premier tour par Dragon de Kinshasa à Brazzaville 1-2, sont allés imposés à Kinshasa 2-0 pour se qualifier au tour suivant. V Club Mokanda en 2016 se trouvant dans situation similaire avait réussi à se qualifier au Nigeria. Après sa contre-performance à Pointe-Noire 0-1 face à Akwa United, le club ponténégrin a battu cette équipe à l’extérieur sur ce score identique avant de l’emporter aux tirs au but 6-5 et se qualifier au tour suivant.   Tenue quant à elle en en échec 0-0 à Pointe-Noire, La Mancha a privé le club ivoirien d’AS Tanda d’une qualification en s’imposant 1-0. Le Club 57 pourtant  accroché à domicile 1-1 par Bukavu Dawa de la République démocratique du Congo dans les préliminaires de la Coupe de la Confédération 2009 s’était qualifié grâce à un nouveau match nul de  3-3 en RDC.

Des qualifications bien négociées à domicile

La tâche a été en revanche simple pour l’Interclub.  Battu en 1988 par le Gor Mahia du Kenya 1-2, les Congolais ont largement dominé les Kenyans 4-1. L’année suivante en huitième de finale de la Ligue des champions cette fois-ci, l’Interclub s’incline au Nigeria 1-2 avant de dominer les Nigérians d’Iwuanyanwu  nationale  sur le même score. Le sort de la rencontre a été scellé  aux tirs au but 5-4 pour l’Inter.  Au premier tour de la Ligue des champions 1990, l’Etoile du Congo avait doublement battu Sogara du Gabon (2-0 et 1-0).  A la même étape de la compétition, l’AS Otoho avait réussi à Owando a remonté un retard de deux buts face aux Angolais de Primeiro de Agosto. Après sa défaite à Luanda 2-4, le club d’Oyo a dominé cette équipe à Owando 2-0 lors de la saison 2018-2019.

Des victoires les plus spectaculaires.

Les clubs congolais n’ont pas seulement renversé des situations. Ils ont aussi su  sécuriser leur qualification quand ils recevaient au match aller. C’est ce qui avait fait la force de  Cara champion d’Afrique en 1974.  Les Aiglons ont écrasé au deuxième tour  Vita club de Kinshasa 4-0 à Brazzaville  avant de s’incliner au retour  0-3.  En quart de finale, les Aiglons avaient dominé le Djoliba 3-0 après le 0-0 à l’aller. L’année d’après le sacre, le Cara avait largement battu Silure de Bobo Dioulasso 4-0 et 5-4. En 1976, le Cara a triomphé face à  Imana 4-0 avant de s’incliner 0-2. En 1983, le Cara avait infligé une lourde défaite au Dragon de la Guinée Equatoriale 6-1 puis 2-0. Lors de sa dernière participation, les Aiglons avaient battu Enyimba du Nigeria 3-0 dans la phase de poules de la Coupe de la Confédération avant celle contre  Williams athlétic club de la Côte d’Ivoire au tour précédent sur le score identique.  

Obligés à gagner pour arracher la qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Confédération, les Léopards de Dolisie l’ont fait  avec un score lourd de  4-0 face à Garoua, face  au Coton sport  dans la phase de poules. Le Primeiro de Agosto avait lui aussi subi une lourde défaite à Dolisie face aux Léopards  1-4 avant de prendre sa revanche au retour 2-0. Ils avaient aussi battu Warri Wolves 3-0 avant de s’incliner 1-3. Les qualifications aux tirs au but sur les terrains de Setif et de Medeama du Ghana font partie aussi des meilleurs souvenirs des fauves.  Lors de son premier match africain à Dolisie, l’AC Léopards avait battu Dragon de la Guinée Equatoriale 4-0.

Les clubs équatoguinéens ont du mal à s’imposer face aux Congolais. Les Diables noirs avaient infligé un 6-1 aux Panthers à l’aller avant de faire jeu égal 0-0. L’Etoile du Congo avait dominé CD Ela Nguema 4-0 après sa victoire à l’aller 1-0 au premier tour de la Ligue des champions 1988. Munisport de Pointe-Noire avait eu raison de Café Bank Sportif 4-1 après sa courte victoire à l’aller. La Mancha avait dominé  Al Ahly Sendi en match aller du deuxième tour de la coupe de la Confédération 3-0 avant de s’incliner au Soudan 1-2. La liste des victoires n'est pas exhaustive.

Où est donc passé cette réussite qui manque aux clubs congolais ces dernières saisons ? C’est aux clubs eux-mêmes de trouver la réponse.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

L'AC Léopards renversant la vapeur contre Kano Pillars lors des seizièmes de finale de la Ligue des champions 2013/photo Kwamy le Cara s'impose largement face à Enyimba FC à Brazzaville/Adiac

Notification: 

Non