Opinion

  • Éditorial

Confirmation

Dimanche 16 Juillet 2017 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Il est bien évidemment trop tôt, ce lundi 17 juillet 2017, pour dire quel sera le rapport des forces politiques surgi du double scrutin législatif dont le premier tour a été franchi hier sur pratiquement toute l’étendue du territoire national. Mais il parait évident que l’engouement marqué par le nombre très élevé des candidates et des candidats qui se sont présentés lors de cette échéance ne se démentira pas et constitue donc un véritable tournant pour notre jeune démocratie.

Alors que les oiseaux de mauvais augure prédisaient que les nouvelles générations congolaises se désintéresseraient de la vie politique c’est, en effet, le contraire qui se produit sous nos yeux avec une multiplication des ambitions personnelles et la volonté affichée de jouer un rôle actif dans la gouvernance publique. Même si l’afflux des candidatures a quelque peu perturbé la tenue du premier tour des élections législatives et locales en compliquant singulièrement la tâche de la Direction générale des affaires électorales et plus encore celle des présidents des centaines de bureaux de vote ouverts dans les douze départements que compte notre pays il a témoigné d’un intérêt pour la démocratie qui n’a rien d’artificiel.

L’un des grands enjeux de l’échéance électorale que nous vivons étant celui de la participation des citoyens à ce premier tour de scrutin il convient, pour porter des jugements définitifs, d’attendre la publication des résultats qui interviendra dans les heures à venir. Mais ceci n’interdit nullement de dire dès à présent qu’en bonne logique le vote d’hier modifiera en profondeur le paysage politique congolais car l’opposition comme la majorité devront désormais compter avec les « indépendants » plus ou moins nombreux qui graviteront autour d’eux sans pour autant se fondre dans leurs rangs.

Ainsi que nous l’avons dit ici même à plusieurs reprises, il est probable qu’une nouvelle page de la vie politique de notre pays est en train de s’écrire sous nos yeux, une page qui sera marquée par un engagement plus fort de la société civile dans la conduite des affaires publiques à travers les institutions électives de la Nouvelle République. Reconnaissons que si ce diagnostic s’avère juste chacun d’entre nous devra s’en réjouir.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 26/7/2017 | Rappel
▶ 25/7/2017 | Attention !
▶ 24/7/2017 | Alternative
▶ 22/7/2017 | Et maintenant ?
▶ 20/7/2017 | Deuxième round
▶ 19/7/2017 | Enfin !
▶ 18/7/2017 | Eclosion
▶ 17/7/2017 | Et maintenant ?
▶ 16/7/2017 | Confirmation
▶ 13/7/2017 | J - 3