Congo-Chine : les deux pays envisagent des échanges financiers en RMB

Mercredi 11 Janvier 2017 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Chine et la République du Congo vont explorer les possibilités d’effectuer leurs transactions économiques et financières en monnaie chinoise, le yuan ou renminbi (RMB), a annoncé mardi 10 janvier à Brazzaville, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. 

«Nous essayerons d’explorer les possibilités d’utiliser davantage le RMB dans la coopération sino-congolaise», a-t-il indiqué, lors d’une conférence de presse tenue en marge de sa visite en terre congolaise.

Le ministre chinois des Affaires étrangères a également rappelé que son pays et le Congo entretenaient déjà une coopération dans les domaines économique et financier. 

«La Chine espère promouvoir le règlement en monnaie nationale, notamment en RMB dans les opérations économiques et financières avec le Congo. Nous espérons aussi que le Congo pourrait utiliser le RMB comme une devise de réserve», a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie chinoise a foulé le sol congolais dans le cadre d’une tournée dans cinq pays africains, notamment le Madagascar, la Tanzanie, la Zambie, le Nigeria et le Congo-Brazzaville.

«Je suis venu pour travailler avec la partie congolaise pour mettre en œuvre le consensus important dégagé entre nos deux chefs d’Etat», a-t-il lancé, en présence de son homologue congolais, Jean-Claude Gakosso. 

Le ministre Wang Yi a, en outre, réaffirmé le soutien de la Chine au développement économique du Congo, notamment à travers le projet de construction de la Zone économique spéciale de Pointe-Noire.

«Nous allons réaliser la Zone économique spéciale de Pointe-Noire pour en faire un projet pilote de la coopération en matière de capacités de production industrielle sino-africaine et un exemple du développement intensif», a-t-il soutenu.

Pour sa part, le ministre Gakosso a vanté l’excellence des relations historiques de coopération entre la Chine et le Congo qui sont, selon lui, portées par la volonté des deux peuples et des deux chefs d’Etat. Ainsi a-t-il annoncé, le début des travaux de construction de la Zone économique spéciale de Pointe-Noire courant la prochaine saison sèche.
Le Congo et la Chine ont noué leurs relations diplomatiques en 1964. Les deux pays sont désormais liés par un partenariat stratégique global touchant presque tous les secteurs de la coopération.

Lors de la visite du président Denis Sassou N’Guesso à Pékin en juillet 2016, les deux parties ont conclu une série d’accords, dont celui portant sur la convertibilité de la monnaie chinoise (yuan) dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

Christian Brice Elion

Notification: 

Non