Opinion

  • Éditorial

Conseil

Mardi 20 Octobre 2020 - 19:28

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


A vous nombreux, très nombreux lecteurs qui veillez sur l’actualité du temps présent en lisant chaque jour les colonnes de ce journal nous ne saurions trop conseiller d’observer avec la plus grande attention les faits qui marqueront tout au long de la semaine prochaine le quatre-vingtième anniversaire de la venue du général de Gaulle à Brazzaville. D’abord, bien sûr, parce qu’ils rappelleront à quel point l’Histoire demeure ancrée dans les réalités du temps présent et continue d’influer sur les relations entre les peuples, ensuite et peut-être surtout parce qu’ils feront réapparaître toutes sortes de documents, d’écrits, de photos, de films, de pièces diverses qui avaient disparu ou plus exactement avaient été partiellement ou totalement effacés par le temps.

 

Au cœur de ce rappel figurera le Colloque international sur le thème « De Gaulle à Brazzaville, une mémoire partagée entre la France, le Congo et l’Afrique » qui se tiendra au Palais des congrès de Brazzaville les 27 et 28 octobre. Ouvert par le chef de l’Etat en présence de très hautes personnalités africaines et françaises, il retracera minutieusement le parcours de l’homme qui, ayant lancé depuis Londres le 18 juin 1940 un appel aux Français pour qu’ils fassent triompher leur liberté et leur indépendance face au totalitarisme nazi, vint à Brazzaville donner corps à ce mouvement en lançant le Manifeste de Brazzaville et en créant le Comité de défense de la France Libre. Mais, il rappellera aussi que c’est à Brazzaville que le même général de Gaulle lança en 1944 puis en 1958 le processus qui devait aboutir aux indépendances des colonies françaises.

 

Organisé par la République du Congo, par l’ambassade de France et par la Fondation Charles de Gaulle, dont le siège est situé à Paris là même où le général avait installé ses bureaux, ce colloque sera animé par des historiens, des universitaires, des intellectuels de haut rang venus de nombreux pays. Il éclairera le passé dont nous sommes les héritiers, apportera des précisions sur les grandes pages de cette belle Histoire, rappellera à quel point nos destins ont été et demeurent liés. Bref, il permettra à chacun de nous de mieux comprendre les évènements d’où sont issues les réalités du temps présent.

 

Réjouissons-nous donc sans plus attendre que Brazzaville retrouve ainsi la place qui lui revient de droit dans la libération de la France et de l’Europe.

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/11/2020 | Fonds Bleu
▶ 24/11/2020 | Concertation
▶ 21/11/2020 | Prudence
▶ 19/11/2020 | Connecter l’école
▶ 19/11/2020 | Intégration
▶ 18/11/2020 | Légitimités
▶ 17/11/2020 | Sortie de crise
▶ 16/11/2020 | Drame
▶ 14/11/2020 | Hommes d'Etat
▶ 12/11/2020 | Communauté