Consolidation de la paix : les dialogues intracommunautaires ouverts dans le Pool

Mardi 18 Décembre 2018 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Trois mois après le lancement du projet dans la perspective du processus de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), le Haut-commissaire chargé de la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas, a ouvert le 18 décembre, à Kinkala, chef-lieu du département, les dialogues entre les communautés.

Le Haut-commissaire chargé de la réinsertion des ex-combattants a expliqué qu'il s’agit des plates-formes qui auront pour missions, entre autres, d’œuvrer en faveur de l’instauration ou la restauration d’un environnement apaisé et de dialogue  à travers la promotion des droits humains, la cohésion sociale et la paix au sein de la population. Elles seront constituées, a-t-il poursuivi, des volontaires choisis par les différents acteurs du conflit ou des groupes communautaires sur la base des critères bien précis. L’objectif à terme, a-t-il ajouté, est de mettre en place des comités locaux de dialogue. « Ces comités locaux  auront pour missions essentielles de contribuer à détendre l’atmosphère sociale au sein de la population et à créer les prédispositions psychologiques et morales d’acceptation et d’implication de toutes les parties prenantes au processus DDR », a fait remarquer Euloge Landry Kolelas, avant d’inviter les organisations de la société civile impliquées dans ce processus à tout mettre en œuvre pour conduire à bon port les diverses rencontres relatives à l’installation des plates-formes de dialogue.

Prenant la parole à son tour, la représentante adjointe du Programme des Nations unies (Pnud) au Congo, Emma Ngouan-Anoh, a salué l’engagement des autorités congolaises de pacifier totalement le département du Pool. En outre, elle se félicite du retour progressif de la paix dans cette partie du pays, depuis la signature, le 23 décembre 2017, a-t-elle rappelé, des accords de cessez-le-feu et de cessation des hostilités de Kinkala.

Emma Ngouan-Anoh a annoncé le soutien des Nations unies au processus DDR et à toutes les actions qui tendent à la consolidation de la paix au Congo, en général, et dans le Pool, en particulier. Par ailleurs, elle a précisé que les comités de dialogue qui seront mis en place à l’issue des échanges seront des organes d’éveil pour éviter que le Pool ne retombe dans les erreurs du passé.

De son côté, le préfet du département du Pool, Georges Kilebé, a assuré le gouvernement et les agences du système des Nations unies de la disponibilité de la population des treize districts que compte son entité administrative à s’impliquer considérablement dans ce processus de consolidation de la paix.

Notons que les plates-formes de dialogue intracommunautaire sont apolitiques et ne sont affiliées à aucun syndicat ni à aucune religion. Elles sont financées par le Fonds de consolidation de la paix.

 

  

 

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

1-Photo de famille 2- Les participants

Notification: 

Non