Consommation : les prix des produits congelés en baisse

Mardi 22 Janvier 2019 - 18:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis quelques semaines, les prix des cartons de poulet, des côtes de bœuf et porc ont significativement chuté sur le marché, avec des réductions allant jusqu’à 20%. Une situation qui alimente l’appétit des consommateurs, à l’instar de quelques habitués rencontrés aux marchés à Brazzaville.

Les cartons de cuisse de poulet de 9 à 16 kg, côtes, carpes rouges de 10kg, ailes de dinde, tripes, poisson de 20 et 30 kg, viande bovine et porcine… dont les prix variaient entre 8 500 et 33 000 francs CFA ont baissé. Par exemple,  le carton de cuisse de poulet est vendu actuellement à 6 500 francs contre 9 500 francs auparavant, de même que le carton de queue de porc vendu 11000 francs, contre 15 000 francs CFA auparavant.

Les commerçants se frottent les mains, à l’instar de Carine Zola, vendeuse au marché PV. Celle-ci souhaite que cette situation bon marché puisse s’étendre sur tous les produits alimentaires. « Les cuisses brésiliennes qui se vendaient à 12 500 francs CFA sont vendues à 9500. Mais ces prix varient selon nos fournisseurs », a-t-elle confié. Presque le même son de cloche chez les ménages qui se voient une occasion de faire des économies. « Je suis venue faire les réserves de la maison car, les prix sont devenus abordables », a témoigné une mère de famille rencontrée devant une chambre froide,  au centre-ville.

L'Observatoire congolais des droits des consommateurs, saluant l’amélioration des prix, est resté prudent sur la qualité des aliments vendus. « La baisse constatée est une bonne chose. Cependant, nous nous interrogeons si elle garantit la qualité des produits en termes d’exposition des consommateurs aux antibiotiques », a souligné son secrétaire exécutif, Mermans Babounga Ngondo.

Du côté des opérateurs traditionnels tels que l’Etablissement Guenin et la société Johny, l’on se prépare à faire face à la rude concurrence. D'après Pierre Tchissamou,  chargé des relations publiques auprès de l’établissement Guenin, l’arrivée ces derniers mois de nouveaux importateurs a bouleversé le cours du marché.

« Si les concurrents cassent leurs prix, nous essayons nous aussi de réduire en fonction de nos charges structurelles et nos engagements auprès des banques. C’est vrai, l’établissement existe depuis plus de trente ans mais, cette concurrence accrue a eu une incidence sur nos chiffres d’affaires. C’est inquiétant pour l’avenir de la société, y compris des professionnels du secteur », s'est-il inquiété.

Interrogé sur le même sujet lors d’un précédent reportage, le ministère du Commerce avait félicité la bonne foi des importateurs. La fluidité au niveau de la nationale n°1 Brazzaville-Pointe a contribué à faciliter le transport des marchandises. La reprise des activités du Chemin de fer Congo-Océan pourrait renforcer la courbe au profit d’autres produits.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Un lot de cartons sortis d'une chambre froide

Notification: 

Non