Coopération bilatérale : les parlements congolais et cubain projettent la création d'un groupe d’amitié

Samedi 19 Janvier 2019 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le projet à caractère diplomatique a figuré parmi les sujets débattus, le 18 janvier à Brazzaville, entre le président du Sénat congolais, Pierre Ngolo, et le nouvel ambassadeur de Cuba au Congo, José Antonio García González.

Arrivé au Congo il y a peu, le diplomate cubain a tenu à rencontrer le président de la chambre haute du parlement, pour faire le tour d’horizon, avec lui, de la coopération bilatérale entre le Congo et le Cuba, de manière globale.

Abordant la coopération parlementaire, les deux personnalités ont émis, l’une et l’autre, le vœu d’innover, en créant un groupe d’amitié parlementaire entre les deux hémicycles.

« Les liens d’amitié entre le Congo et Cuba sont vieux. Nous sommes venus pour les consolider dans tous les domaines. En ce qui concerne nos parlements, nous avons envisagé de créer un groupe d’amitié entre les parlements cubain et congolais. Le président du Sénat nous a rassurés que cela se fera inconditionnellement », a précisé le diplomate cubain, José Antonio García González.

Dans sa restitution, le Cubain a affirmé que la coopération entre les deux pays se poursuivra sans ambages, conformément au chemin tracé par le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, et feu son homologue Fidel Castro avec qui il était très proche.

Peu avant cette rencontre, Pierre Ngolo s’était aussi entretenu avec l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo, Valery Mikhailov. Ils ont aussi fait le point de la coopération bilatérale en général et abordé les grands problèmes au niveau africain.

Les deux personnalités ont, en effet, passé en revue les situations sécuritaires en Libye, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo.

« Nous avons aussi débattu de la situation post-électorale en République démocratique du Congo. Nous avons conclu que c’est par la voie de la non-ingérence dans les affaires intérieures qu’on pourra trouver des solutions à la crise qui prévaut dans ce pays », a souligné Valery Mikhailov.

Par ailleurs, le diplomate russe a salué la position du Congo dans plusieurs sujets brûlants dans le monde et en Afrique, notamment sur la lutte contre le terrorisme.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Pierre Ngolo s'entretenant avec le diplomate cubain, le 18 janvier/ Adiac

Notification: 

Non