Coopération économique : la BSCA bank, un support essentiel pour le développement du Congo

Jeudi 14 Juin 2018 - 13:50

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La déclaration est du ministre des Finances, Calixte Nganongo, lors de la visite de l’institution bancaire par le président du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, Wang Yang, le 13 juin à Brazzaville.  

Le ministre des Finances a indiqué que la Banque sino-congolaise (BSCA bank) est un canal important pour la mise en œuvre des projets de développement du Congo, inscrits dans la stratégie de partenariat global avec la Chine.

« Ce qu’on peut retenir de cette visite, c’est l’intérêt que la Chine porte à la coopération entre nos deux pays. Dans la dénomination de la Banque, le mot Afrique ressort. Il s’agit pour la Chine de conquérir l’Afrique et cette conquête va partir du Congo, nous en sommes sûrs », a dit Calixte Nganongo.

Bâtie en plein cœur de la capitale politique congolaise, la BSCA a été mise en service au mois d’avril dernier. Elle a lancé ses activités en 2015 et ouvert, une année avant, un siège à Pointe-Noire et un autre à Brazzaville. La banque construit des agences à Bacongo et Poto-Poto, deuxième et troisième arrondissements de la ville.

Trente distributeurs et guichets automatiques de billets ont été installés l’année dernière alors que l’année en cours, cinquante distributeurs supplémentaires sont prévus. La BSCA compte quatre-vingt-dix agents dont 75% sont des Congolais.

En ce qui concerne les rendements, les dépôts de la banque sur l’exercice comptable clos au 31 décembre 2017 sont de 1,7 milliard FCFA, après une perte de 452 millions FCFA en 2016.

Née de l’initiative des présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo et Xi Jinping de Chine, la BSCA bank est le onzième établissement bancaire installé au Congo. Elle est détenue à 50% par la Banque agricole de Chine qui occupe le sixième rang mondial. Les actionnaires de la BSCA envisagent d’augmenter son capital de cinquante-trois milliards FCFA à soixante-treize milliards F CFA à la fin 2018.

 

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non