Coopération : le Congo et la Chine prennent un nouvel élan

Mercredi 16 Janvier 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a reçu en audience, le 16 janvier à Brazzaville, l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, avec en toile de fond la coopération entre les deux pays.

Ma Fulin a porté le message du président chinois, Xi Jinping, à son homologue congolais dans le cadre des relations d’amitié entre les deux pays, vieilles de cinquante-cinq ans. « J'ai transmis les salutations et les meilleurs vœux du président chinois, Xi Jinping, et son épouse à monsieur le président Denis Sassou N'Guesso et son épouse. Nous avons échangé sur les rapports de coopération entre nos deux pays. Le Congo est un partenaire stratégique pour la Chine. Nous devons faire plus dans le cadre de la mise en œuvre des acquis du dernier sommet Chine-Afrique », a fait savoir, de façon laconique, le diplomate chinois à sa sortie d’audience.

Le dernier développement de l'actualité en République démocratique du Congo a été également au menu de cette rencontre. « Il m'a dit que le Congo se trouve dans une sous-région où la situation sécuritaire n'est pas tellement souhaitable mais, grâce à la direction du président Sassou et du gouvernement congolais, le Congo a pu garder la stabilité et la paix », a rapporté l'ambassadeur de Chine, dont la visite chez le chef de l'Etat congolais a été une fois de plus l'occasion de raffermir davantage les liens d'amitié, de solidarité et de coopération entre les deux Etats.

En effet, la présence de la Chine au Congo s’est renforcée et surtout diversifiée ces dernières années. Discrète avant les années 2000, la présence chinoise s’est intensifiée avec l’accord de partenariat stratégique bilatéral de juin 2006, qui prévoyait notamment la réalisation de nombreux ouvrages dans tous les domaines (transports, fibre optique, complexes hydroélectriques, traitement d’eau, logements, bâtiments publics, stades, etc.). Assorti de prêts bonifiés et de dons, cet accord a été renouvelé lors de la visite du président chinois, Xi Jinping, à Brazzaville, en mars 2013.

À la suite de la tournée du chef de l’État congolais en Chine, en juillet 2016, les deux partenaires ont validé la réalisation d’une douzaine de nouveaux projets, dont la construction d’un centre de maintenance aéronautique, d’un port minéralier et de la zone économique spéciale  de Pointe-Noire. Pékin devrait, par ailleurs, appuyer le Congo pour la réhabilitation du Chemin de fer Congo-Océan et la construction de la cité de Ngamakosso, au nord-ouest de Brazzaville.

Josiane Mambou Loukoula

Notification: 

Non