Opinion

  • Éditorial

Coordination

Lundi 11 Mai 2020 - 18:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


A quelques jours du déconfinement qui doit permettre à notre pays de sortir progressivement du fossé économique et social creusé brutalement par la pandémie du coronavirus, il n’est ni trop tôt, ni malsain de rappeler que la société civile dans son ensemble va devoir se mobiliser afin d’éviter que ce retour à la normale provoque une relance du Covid-19 dont les conséquences seraient à coup sûr terribles. Et, par conséquent, il convient de réfléchir dès maintenant à la façon dont la nation congolaise toute entière coordonnera ses actions dans le but de résoudre les multiples problèmes auxquels elle se trouve confrontée comme  d’ailleurs  toutes les nations de la planète.

Jamais, en vérité, une telle coordination n’a été aussi nécessaire, aussi essentielle, aussi vitale. Sur le plan sanitaire, bien sûr, puisque seul le strict respect des règles de distanciation, de propreté, de protection d’ensemble contre le virus mettra la collectivité nationale à l’abri des dangers mortels que celui-ci fait peser sur elle. Mais aussi sur le plan économique dont dépend la relance de nos activités sur toute l’étendue du territoire national et donc la reprise de la longue marche vers l’émergence que nous avons engagée il y  a deux décennies. Pour dire les choses de façon encore plus claire ce qui va se jouer dans les prochaines semaines n’est pas seulement notre avenir immédiat, mais aussi et surtout celui des nouvelles générations qui nous succèderont.

La sortie de la crise qui nous frappe aujourd’hui ne sera possible en réalité que si chacun, à la place qu’il occupe dans la société, fait acte de civisme, c’est-à-dire, respecte strictement les consignes données par les autorités de la République dans le but de mettre notre pays à l’abri de la pandémie en cours sur les cinq continents. Alors en effet et alors seulement nous pourrons tous repartir d’un bon pas sur la route du progrès, développer notre économie et créer suffisamment d’emplois, former les jeunes de telle façon qu’ils puissent vivre demain dans de bonnes conditions, protéger aussi la nature qui nous entoure et dont dépend très directement notre avenir.

Jamais, c’est évident, il n’a été aussi nécessaire d’adresser en continu de tels messages au peuple congolais.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 28/5/2020 | Bataille
▶ 28/5/2020 | Télétravail
▶ 27/5/2020 | Voix du Congo
▶ 26/5/2020 | Confiance
▶ 25/5/2020 | Coordination
▶ 23/5/2020 | Sommée de dire
▶ 21/5/2020 | Se réinventer
▶ 21/5/2020 | Suivi
▶ 20/5/2020 | Enfin …
▶ 18/5/2020 | Municipalité