Coupe du monde Russie 2018 : les chances des demi-finalistes

Lundi 9 Juillet 2018 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

France-Belgique puis Angleterre-Croatie, telles sont les affiches des demi-finales de la Coupe du monde qui se disputeront mardi et mercredi.  

Ils étaient trente-deux à prendre le départ, le 14 juin. Finalement, il n’en reste que quatre prétendants pour une consécration finale. Chacune des quatre sélections a des qualités  pour succéder à l’Allemagne.  La France et l’Angleterre restent les seules favorites par rapport à leur statut d’anciennes championnes du monde. La France a gagné en 1998 et l’Angleterre en 1966. Depuis lors, les deux nations courent derrière une deuxième étoile. Pour y arriver, il faut d’abord passer l’obstacle de la Belgique et de la Croatie qui découvrent le dernier carré pour la deuxième fois de leur histoire et ne veulent pas louper la finale cette fois-ci.  France- Belgique est donc l’affiche phare de ces demi-finales qui débutent ce mardi.  Deux sélections qui se connaissent parfaitement bien, en témoigne le nombre de leurs confrontations.  

Les Bleus et les Diables rouges se sont rencontrés soixante-treize fois dont soixante-deux en amical. Le bilan reste à l’avantage des Diables rouges (trente victoires pour les Belges contre vingt-quatre pour les Français puis dix-neuf matches nuls).  Mais  attention! Dans une phase finale de Coupe du monde et surtout dans les matches à élimination directe, la Belgique n’a jamais battu la France.  Le 28 juin 1986, au Mexique, lors du match pour la troisième place, les Bleus l’emportèrent sur un score de 4-2 après prolongation. Bien avant,  pendant les huitièmes de finale de la Coupe du monde 1938, la France avait aussi pris le meilleur sur la Belgique 3-1.  

La France gagnerait–elle la troisième confrontation dans un match à élimination directe ou s’inclinera-t-elle devant la Belgique? La réponse au bout de quatre-vingt-dix minutes voire cent vingt minutes. Depuis les huitièmes de finale, ces deux sélections n’ont cessé de monter en régime avec quelques similitudes. La France a éliminé l’Argentine en huitièmes de finale en montrant à ceux qui la critiquait qu’elle avait les moyens de réagir même quand elle était menée 1-2.  La Belgique a aussi montré cette force de caractère, toujours à cette étape de la compétition, en renversant le Japon après avoir été menée 2-2.

La France et la Belgique ont toutes les deux eu le mérite d’éliminer, en quarts de finale, les deux nations qui avaient la meilleure défense du tournoi. Les Bleus ont marqué deux fois contre l’Uruguay et la Belgique a fait autant face au Brésil. France-Belgique, ce sera un match dans un match entre d’une part Mbappe, Griezmann, Giroud, le trio d’attaque sur lequel s’appuie la France, et d'autre part  Hazard, De Bruyne, Lukaku. C' est aussi un match des retrouvailles entre coéquipiers du même club. Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Thibaut Courtois rencontreront un Ngolo Kanté et un Olivier Giroud avec lesquels ils portent le maillot de  Chelsea. Sur le banc, Thierry Henri, vainqueur de la Coupe du monde avec les Bleus, vivra l’une des émotions les plus fortes de sa jeune carrière d’entraîneur.  L’ancien buteur des Bleus est désormais entraîneur des attaquants des Diables rouges belges. Va-t-il se lever pour célébrer un but ou une victoire belge ?

Lors de la seconde demi-finale, l’Angleterre et la Croatie vont se croiser pour la première fois dans une phase finale de la Coupe du monde. Mais leur sept dernières confrontations tournent à l’avantage des Anglais (quatre victoires contre deux puis un match nul). Sur le papier, les  Anglais partent favoris. Ils ont, d’ailleurs, un énorme avantage dans la récupération.  Les Anglais se sont rendus la tâche facile en dominant la Suède 2-0 alors que les Croates ont dû passer deux fois les cent vingt minutes avant de vaincre leurs adversaires aux tirs au but.

James Golden Eloué

Notification: 

Non