Covid-19 : l'Acofepé distribue des gels désinfectants et des masques

Mardi 7 Juillet 2020 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’association de Mme Grâce Ngyke vient de lancer une campagne de sensibilisation d’un mois dénommée « Rappel des gestes barrières en milieu professionnel ».

Durant la campagne, l’Association congolaise des femmes de la presse écrite (Acofepé) procèdera à la distribution des solutions hydroalcooliques et des masques aux vingt-cinq médias qui seront visités et sensibilisés au respect des gestes barrières, notamment le port des masques, le lavage des mains avec le savon ou l’utilisation des gels désinfectant et le respect de la distanciation physique.

A en croire la présidente de cette association regroupant les femmes journalistes de la presse écrite et celles en ligne, Grace Ngyke, cette campagne sera étendue aux autres provinces affectées par la pandémie de covid-19. L’agence congolaise de presse (ACP) a reçu en premier le mardi 7 juillet la visite de l’équipe de l’Acofepé qui a distribué aux femmes de ce media public des masques et des gels désinfectants

« La femme de la presse écrite et en ligne est déterminée à mettre sa main dans la pâte pour lutter contre la covid-19. Nous allons sensibiliser les journalistes dans leurs milieux de travail », a déclaré la journaliste Grâce Ngyke au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée à l’occasion du lancement le lundi 6 juillet de la campagne de sensibilisation au   rappel des gestes barrières tenue à son siège situé dans la commune de Ngiri-ngiri. Elle a, par ailleurs, invité les femmes des médias de la presse écrite à rappeler chaque fois à la population la menace que constitue la pandémie de la Covid-19 pour la santé publique. L’initiative de l’Acofepé bénéficie de l’appui d’Internews sur financement de Paul G. Allen Family Fondation. Cette campagne a comme slogan « J’observe toujours les gestes barrières, je me protège, je protège mes proches ».

L’Acofepé milite pour l’intégration qualitative et quantitative des femmes des médias congolais dans la filière presse écrite ou en ligne et l’amélioration de la qualité du contenu de la production des articles de presse. Pour ce faire, elle s’est fixé comme objectifs de revaloriser le statut de la femme de la presse écrite congolaise ; augmenter la représentativité des femmes dans les organes de presse écrite ; renforcer le leadership féminin dans le monde des médias en RDC en général et dans celui de la presse écrite en particulier, sensibiliser et former les femmes journalistes de la Presse écrite à l’usage des technologies de l’information et de la communication.  Elle entend également amener les femmes de la presse écrite à mettre l’information au service des objectifs du développement durable ;  à faire participer activement les femmes de la presse écrite dans les campagnes d’intérêt général, en faveur de la paix, de la justice, de la lutte contre la pauvreté, de l’éducation, de la santé, etc.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

L’équipe de sensibilisatrices de l'Acofepé

Notification: 

Non