Opinion

  • Éditorial

Décentralisation

Mardi 3 Juillet 2018 - 20:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S'il est un objectif majeur que nous ne devons pas oublier ou négliger dans ce moment très particulier où notre pays reprend sa marche en avant, c'est bien celui de la décentralisation. La décentralisation sous toutes ses formes, qui permettra aux différents départements du Congo de mettre en valeur leurs ressources naturelles, qui fixera durablement la population locale aujourd'hui tentée de venir s'agglomérer dans les grandes cités afin de trouver du travail et donc de la sécurité familiale, qui attirera les investisseurs petits ou grands, qui donnera tout son sens aux grands travaux d'infrastructure en voie d'achèvement sur l'étendue du territoire national.

La preuve en a été apportée ces dernières décennies sur les cinq continents : la décentralisation est l'un des moteurs de l'émergence économique et du progrès social. Mais elle n'est possible que si le simple citoyen trouve sur place un emploi, si l'éducation et la santé lui sont garanties, s'il peut se déplacer librement pour travailler, échanger, communiquer avec ses semblables. Et cela ne peut se faire que lorsque son environnement immédiat le permet.

De ce qui précède et qui relève du simple bon sens ressort l'idée selon laquelle il faut aujourd'hui apporter aux collectivités locales qui quadrillent le territoire national plus d'attention que ce n'était le cas jusqu'à présent. Au-delà de la création des routes, des aéroports, des hôpitaux et des centres de santé, des écoles et des lycées, il convient de donner aux villes et aux villages les moyens nécessaires pour rendre la vie de chacun plus confortable, moins soumise aux caprices de la nature. Et cela commence par une écoute plus attentive des représentants de l’Etat – préfets, sous-préfets, fonctionnaires – mais aussi et surtout des élus – députés, sénateurs, maires, conseillers municipaux – qui ont été choisis librement par les citoyens afin de les représenter.

Dans le même temps où l'Etat met de l'ordre dans la gouvernance publique et envoie des signaux forts aux institutions internationales disposées à l'aider, il devrait, nous semble-t-il, marquer plus fortement sa volonté de faire de la décentralisation le moteur de sa stratégie. Il confirmerait, ce faisant, sa volonté d'équilibrer le développement de notre pays en freinant l'expansion des grandes agglomérations qui pose de plus en plus de problèmes.    

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 16/11/2018 | Festivals
▶ 14/11/2018 | Responsabilités
▶ 13/11/2018 | Réécriture
▶ 12/11/2018 | Forum
▶ 9/11/2018 | Pivot
▶ 8/11/2018 | Que dire ?
▶ 6/11/2018 | Réparer ?
▶ 6/11/2018 | Itinérance
▶ 3/11/2018 | Calvaire