Opinion

  • Éditorial

Décisives …

Samedi 2 Septembre 2017 - 13:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Oui, décisives seront pour le Congo les quatre semaines à venir. Décisives parce que la mise en place de nos nouvelles institutions étant achevée plus rien n’empêche la concrétisation du programme de « rupture » assigné par le président de la République au gouvernement. Décisives aussi parce que d’un accord sur le long terme négocié avec le Fonds Monétaire International pourrait, devrait surgir le redressement de nos finances publiques que tout le monde attend et espère. Décisives enfin parce que la combinaison de ces deux grandes actions permettrait non seulement de relancer l’économie nationale, mais ouvrirait sans doute une nouvelle page de notre histoire.

Rien n’étant jamais sûr en ce bas monde, le message positif que porte le présent éditorial peut se trouver démenti demain par les dures réalités du temps présent. Mais tout indique que si la volonté exprimée par le chef de l’Etat est relayée de façon convenable par ses ministres, par les administrations dont chacun d’eux a la charge, par les différents acteurs de la société civile à commencer par les entreprises, le redressement visé sera plus rapide et plus fort que prévu. Tout simplement parce que le Congo est un pays potentiellement riche en raison de l’importance et de la diversité de ses ressources naturelles, de la jeunesse et de l’allant de sa population, de sa capacité maintes fois démontrée de surmonter sans l’aide de quiconque les obstacles en tout genre qui s’élèvent sur sa route.

Si l’on ajoute à ce qui précède que notre stabilité intérieure constitue un puissant argument pour les investisseurs de tout calibre qui s’intéressent de plus en plus au continent africain, l’on peut en conclure que tout est possible, jusques et y compris un rebond sans précédent de la croissance nationale. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, tout dépend du souffle que le nouvel Exécutif saura imposer du haut en bas de l’édifice social dans les quatre semaines de ce mois de septembre 2017. D’où l’importance des arguments que développeront sur la place publique les représentants de l’Etat et des actions que chacun d’eux entreprendra afin de concrétiser les engagements pris lors de la campagne électorale qui vient tout juste de s’achever.

Il revient à chacun  de prendre maintenant ses responsabilités en sachant toutefois qu’il, ou elle, n’a pas droit à l’erreur.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 20/11/2017 | Terre d'école
▶ 17/11/2017 | Dette
▶ 16/11/2017 | Africa first
▶ 15/11/2017 | Trop tard ?
▶ 14/11/2017 | Bombe
▶ 13/11/2017 | Exemples
▶ 10/11/2017 | Agressions
▶ 9/11/2017 | Espoir
▶ 8/11/2017 | Alerte
▶ 7/11/2017 | Passé