Opinion

  • Éditorial

Défi

Jeudi 18 Mai 2017 - 16:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Au-delà des enjeux personnels que porte le prochain scrutin pour chaque candidat, chaque candidate à un poste électif sur toute l’étendue du territoire national se dessine un défi majeur pour le présent gouvernement. Ce défi est celui de la continuité, c'est-à-dire du maintien ou du changement de la présente équipe ministérielle lorsque les électeurs auront choisi ceux et celles qui les représenteront au sein de la chambre basse du Parlement.

Constituée au lendemain de l'élection présidentielle, il y a donc quatorze mois, cette équipe que dirige le Premier ministre Clément Mouamba a plutôt bien assumé les missions que lui assignait le chef de l'Etat dans le climat pour le moins morose créé par la chute verticale des ressources publiques due à l'effondrement des cours du pétrole sur les marchés mondiaux, mais aussi par les troubles qui ont ensanglanté et ensanglantent toujours une fraction du département du Pool. Si, cependant, les citoyens élisent en majorité, le jour venu, des femmes et des hommes qui n'appartiennent pas à l'actuelle majorité ou qui s'en distancient sans pour autant se rallier à l'opposition le nouveau rapport de forces politique qui s'instaurera conduira inévitablement à un changement partiel ou total de l'Exécutif.

Autant dire que la partie qui se jouera le 16, puis le 30 juillet prochains sera décisive pour chacun des ministres qui composent l'actuel gouvernement. D’où ce conseil, donné par les simples observateurs de la scène politique congolaise que nous sommes, de s’impliquer à fond dans la campagne électorale qui est sur le point de débuter. Alors que va se jouer une nouvelle partie décisive puisqu’elle dessinera ou redessinera pour cinq ans le visage de la majorité parlementaire rien ne serait plus négatif pour eux que d’être absents du vaste débat national et local qui va se dérouler dans les semaines à venir.

Ayant pour la plupart d’entre eux les pieds ancrés dans un département, une ville, un village les membres du présent gouvernement peuvent et doivent jeter sans plus attendre toutes leurs forces dans la bataille pour faire en sorte que la participation des électeurs aux scrutins à venir soit forte et projette du Congo l’image d’une démocratie apaisée.

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/8/2017 | Dialogue
▶ 16/8/2017 | Raison
▶ 14/8/2017 | Défis
▶ 12/8/2017 | Joyeux anniversaire !
▶ 10/8/2017 | Bilan
▶ 9/8/2017 | Regard
▶ 8/8/2017 | Avertissement
▶ 7/8/2017 | Priorités
▶ 6/8/2017 | Fête
▶ 3/8/2017 | Majorité