Opinion

  • Éditorial

Défi

Mardi 10 Avril 2018 - 15:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S'il se confirme, comme c'est apparemment le cas, que les Congolais de la rive gauche du fleuve pourront déposer leurs bulletins dans l'urne le 23 décembre prochain, le défi que doivent relever les autorités de notre voisine et notre soeur est considérable à tous égards. Avec plus de quarante millions d'électeurs et la tenue simultanée des scrutins présidentiel, législatifs, locaux le processus qui permettra à la République démocratique du Congo (RDC) de renouveler sa gouvernance publique s'annonce, en effet, comme l'un des plus complexes qu'une démocratie ait eu à relever ces dernières décennies. Il exigera de l'Etat et de la société civile congolaise tout entière une mobilisation sans précédent.

Au-delà des problèmes politiques que soulève l'opération en préparation à Kinshasa et dans les différentes capitales provinciales, l'organisation matérielle de ce triple scrutin pose de nombreux problèmes techniques que l'Etat congolais aura le plus grand mal à résoudre étant donné l'immensité de l'espace sur lequel il va se dérouler et le nombre considérable d'électeurs qui se presseront vers les urnes le jour venu. D'où l'inquiétude justifiée qui grandit dans la sphère internationale concernant la bonne conduite des opérations à venir.

L'enjeu étant considérable en raison de la place que la RDC occupe en Afrique centrale, seul un appui massif de la communauté internationale peut permettre à la nation congolaise de franchir sans encombre cette étape majeure sur la voie de la bonne gouvernance. Aussi revient-il aux observateurs de la scène africaine, dont nous faisons partie, de souligner sans plus attendre l'importance de l'aide qu'il convient d'apporter aux autorités de la RDC et de rappeler l'enjeu considérable que représente pour le Bassin du Congo tout entier la bonne tenue des élections dans ce pays.

A moins de neuf mois de cette échéance électorale, il est essentiel de rappeler à ceux qui seraient tentés de l'oublier la complexité de la machine électorale qui se met en route sur l'autre rive du fleuve. Rien, en effet, ne serait plus dangereux qu'une série de défaillances majeures lors des trois scrutins qui génèreraient à coup sûr de sérieux troubles dans plusieurs provinces de la RDC. Avec une déstabilisation générale de la nation congolaise dont ses plus proches voisins subiraient aussitôt et très durement le contrecoup.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 15/12/2018 | Retour
▶ 13/12/2018 | Réconciliation
▶ 13/12/2018 | Cadeaux
▶ 13/12/2018 | Dix jours
▶ 12/12/2018 | Routes
▶ 11/12/2018 | Intégration
▶ 9/12/2018 | Hygiène
▶ 7/12/2018 | Moeurs
▶ 7/12/2018 | Liste
▶ 6/12/2018 | Implication