Développement agricole : une application mobile anti-maladies des plantes en phase de test

Mardi 29 Janvier 2019 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le logiciel ‘‘Mesh-enabled’’ sera testé courant cette année, après avoir été mis au point par des chercheurs de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), avec le soutien du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).    

D’après ses inventeurs, l’application vise à améliorer la surveillance des maladies qui affectent les plantations (virus, bactéries, champignons) avec des enquêtes à distance sur le terrain. Le système fonctionne sans avoir besoin d'internet ou de données. Il va contribuer à accroître le flux d'informations entre les agriculteurs, les agents de vulgarisation et les chercheurs, y compris à réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs, souligne un communiqué du PFBC, dont la République du Congo est un membre.

La signature d’un accord de partenariat, le 20 décembre 2018, a permis de révolutionner le monde agricole du continent. « L'IITA et la plate-forme RightMesh ont signé un protocole d'accord pour concevoir, développer et tester une application mobile qui permettra aux petits exploitants de l'Afrique subsaharienne de capturer et partager des données sur les maladies des cultures sans utiliser les données internet ou mobiles », précise la même source.

En effet, le manque d'équipements permettant de signaler des cas de maladies émergentes a entraîné une propagation « rapide » des épidémies et conduit à des pertes de récoltes considérables. Les précédents outils Web pour la collecte de données se sont révélés inefficaces, en raison du difficile accès des paysans à la connexion internet. « Cette application mobile co-créée compatible avec les mailles permettra aux petits exploitants agricoles de détecter les nouveaux parasites et maladies sans encourir de coûts pour internet », ajoute le document.

Lorsqu'elle est associée à l'expertise en phytopathologie de l'IITA, l'application permettra aux agriculteurs, aux travailleurs du savoir de la communauté, aux chercheurs et aux agences gouvernementales de collaborer numériquement pour une approche innovante de la détection précoce, de la prévention et de l'intervention des maladies.

« L'application mobile RightMesh fait passer la détection précoce des parasites et des maladies à un niveau supérieur. Cela contribuera à accroître le flux d'informations entre les agriculteurs, les agents de vulgarisation et les chercheurs en cas d'évasion, ce qui contribuera à réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs », a déclaré le directeur adjoint de l'IITA, le Dr Kenton Dashiell.   

Rappelons que l'IITA est une institution à but non lucratif qui génère des innovations agricoles permettant de relever les défis les plus pressants de l'Afrique : la faim, la malnutrition, la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles. Basée à Ibadan, au Nigeria, cette structure collabore avec divers partenaires sur le continent, à l’instar du PFBC, en vue d’améliorer les moyens de subsistance.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Une plantation de bananes / DR

Notification: 

Non