Développement local : des jeunes brazzavillois bénéficient d’une formation

Jeudi 8 Novembre 2018 - 20:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une cinquantaine de jeunes venus des différents arrondissements de la ville capitale ont appris, les 5 et 6 novembre, les méthodes d’animation, de sensibilisation et de diagnostic de ménages pauvres, en se fondant sur le peuple autochtone.

La formation gratuite s’inscrivait non seulement dans le cadre de la lutte contre le chômage mais aussi de l’épanouissement des peuples démunis. Elle a été organisée par l’Association des femmes congolaises pour le développement économique.  Au sortir de cette session qui n’est pas le premier du genre, les bénéficiaires seront déployées sur le terrain afin de mener des projets à caractère économique.

 Selon  Dalye Berthaude Mabandza, animatrice en genre chargée des questions autochtones au sein de cette structure,  ce type d’initiatives doit être mené par la plupart des organisations non gouvernementales, parce que contribuant à l’égalité entre la ville et les villages. « Au lieu de toujours  rester à la maison sans rien faire, nous avons jugé bon de trouver une occupation utile à ces jeunes,  en leur donnant des outils capables de contribuer au développement de notre pays », a-t-elle indiqué.

Les participants ont, à leur tour, salué l’initiative et souhaitent sa pérennisation. «  A travers cette formation, nous sommes capables d’organiser et d’animer les réunions avec le peuple autochtone » a lancé l’un d’eux à la fin de la formation

Notons que cette association à caractère humanitaire vise le développement économique des communautés locales, notamment des peuples autochtones et joue également le rôle de cabinet d’expertise dans le domaine de développement local et  des questions liées à  l’agriculture.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

La séance de formation

Notification: 

Non