Développement touristique : le gite rural de Sossi menacé d’érosion

Mercredi 27 Mai 2020 - 17:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Situé à environ 17 km de Dolisie, dans le district de Louvakou, département du Niari, le gite rural de Sossi a enregistré des dégâts de surfaces causés par les dernières pluies qui se sont abattues dans cette localité. La ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault, s’y est rendue pour faire un état des lieux.

D’une superficie de 240 m², le gite rural de Sossi, est érigé pour permettre d’améliorer les conditions d’accueil des touristes du site de Matadi ma Diata ; un site très fréquenté. Ce gite rural mettra à la disposition des visiteurs des espaces de repos, de rafraîchissement et de restauration.

Pendant de nombreuses années le Congo a vécu essentiellement du pétrole. Aujourd’hui, le pétrole seul n’étant pas suffisant parce que connaissant trop de revers, il faut diversifier l’économie. Parmi les cinq piliers du développement de l’économie congolaise, figure le tourisme. D’où, la réalisation du gîte de Sossi qui est un projet pilote, porteur des germes de développement touristique. Le but étant d’ériger vingt-quatre gîtes et Bureaux d'informations touristiques (BIT), sur l’ensemble du pays, à raison de deux par département. Ces gîtes permettront à toutes les composantes, État, collectivités locales, société civile, population locale, de prendre conscience de l’impact du tourisme dans le développement national et de l’intérioriser. Ils permettront aussi aux Congolais de mieux connaître leur pays et leurs concitoyens.  

Construit par la société Shibac Sarl en charge des travaux dans les départements du Niari, de la Bouenza et de la Lékoumou, par fonds propre du ministère du Tourisme et de l’Environnement, le gîte rural de Sossi est menacé. Pour faire l’état des lieux de ce gite qui sera inauguré par le Premier ministre, chef du gouvernement, après la mise en concession dont l’appel d’offre a été lancé, la ministre du Tourisme et de l’Environnement, initiatrice du projet, s’y est rendue le 23 mai dernier.

« Le constat est un peu amer par rapport au chef du village et l’irresponsabilité des habitants, parce que c’est un bien que l’État a voulu implanter ici à Sossi. Lorsque deux heures avant mon arrivée on débroussaille à la hâte, un patrimoine aussi rare en termes d’investissement que l’État a implanté ici, je suis embêtée. Qu’à cela ne tienne, avec le préfet qui vient d’arriver dans le département du Niari, et qui va prendre le relais de son prédécesseur, nous allons accélérer la mise en concession de ce magnifique bijou afin de donner corps à l’un des projets que nous voulons mener dans le cadre du développement touristique », a indiqué Arlette Soudan-Nonault.

La ministre du Tourisme et de l’Environnement espère avoir un partenaire dans ci-peu et garde bon espoir. « Le bâtiment comme vous le voyez est terminé, nous sommes en pleine biodiversité. Nous avons fait un magnifique reboisement. Toutes les plantes ont pris corps et nous allons simplement nous atteler à avoir rapidement un partenariat public-privé qui permettra au plus grand nombre de visiteurs de venir s’y reposer. Je pense qu’après ce coup de gueule, les choses vont revenir à la normale. J’ai bon espoir. »

Un site porteur d’économie pour la population de Sossi

Pour Arlette Soudan-Nonault, si la population comprenait l’importance de ce site, elle comprendrait que l’Etat leur a donné l’économie clé en mains. La route a été améliorée, les panneaux signalétiques ont été placés sur tout le long de la route indiquant où se trouve le gite de Sossi.

La ministre du Tourisme et de l’Environnement a profité de l’occasion pour remercier le député François Douna qui a été l’un des donateurs pour avoir permis de finaliser et de rendre accessible la route longue de 15km 500.  Elle a interpellé les consciences des uns et des autres sur ce bijou qui leur apporte de l’économie, parce que la route, c’est de l’argent pour écouler les produits. « Avoir un gite de ce type, ça ne court pas les rues. Je pense que la population prendra conscience après notre départ sous la direction du préfet du département et son équipe. »  

Le chef du village Sossi, Jean Sébastien Foutou a remercié le président de la République à travers la ministre du Tourisme et des Loisirs pour l’érection de cet ouvrage, tout en décidant d’œuvrer pour l’aboutissement de ce projet touristique.

Notons que le village de Sossi où est implanté le gîte rural regorge à lui seul de 17 sites touristiques répertoriés officiellement. C’est pourquoi l’implantation de ce joyau, est un vecteur pour booster le développement économique du Congo. Le projet du gite rural de Sossi, unifie les trois villages du district de Louvakou, à savoir : Sossi, Nzoungou-Kibangou et Konda.

Séance de travail avec les autorités préfectorales, départementales et locales

Au terme de sa visite de travail dans le département du Niari, la ministre du Tourisme et de l’Environnement a tenu une séance de travail avec le préfet du Niari, en présence des cadres relevant de son administration, pour le suivi et l’évaluation des dispositions prises par son ministère, notamment sur les différentes circulaires et notes de service.

« Nous retenons, au terme de notre séjour de travail, qu’il y a encore des choses à faire, des choses à finaliser sur les différents secteurs d’ordre transversaux que nous portons avec les autres. Mais en ce qui concerne le tourisme, les loisirs et l’environnement, les chantiers qui ont été ouverts, nous allons les poursuivre avec vous-mêmes. Nous donnons rendez-vous dans les mois à venir afin que nous fassions une fois de plus notre point d’étapes sur tous ces grands chantiers qui restent d’actualité et d’importance », a conclu la ministre.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La façade du gite rural de Sossi (crédit photo/ Destin Nzonza) Photo 2 : La ministre accompagnée du préfet du Niari visitant le bâtiment (crédit photo/ Destin Nzonza) Photo 3 : Le gite rural de Sossi (crédit photo/ Destin Nzonza)

Notification: 

Non