Diaspora : neuf fiertés des Congolais de France en 2016

Lundi 2 Janvier 2017 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Grâce à leur prévenance, leur talent ou leur engagement patriotique, ils ont marqué l'actualité de la diaspora loin du Congo où ils portent toujours leur regard bienveillant. De Sammy Massamba, le célèbre musicien auquel on doit l’arrangement de l'album d’Abel Dibassa à Marie-Cécile Voumbo-Mackoubily qui lutte pour laisser à nos enfants un vrai patrimoine culturel, une mini biographie expresse de neuf personnalités remarquables

 

Sammy MassambaSammy Massamba, le retour du musicien-arrangeur

Sammy Massamba est un auteur-compositeur, guitariste et homme-orchestre arrangeur reconnu. Courant 2016, il a accepté de soigner de ses arrangements le premier album-solo, Succession, de l’artiste-musicien d’origine congolaise Abel Dibassa, résidant en Europe. Résultat:  un opus de 11 titres bien accueilli par les mélomanes. 

 

 

Joseph Dzongodi, un départ prématuré

Militant de première heure de la Cellule de Magenta à Paris en France, il nous a quittés le 15 décembre à l’âge de 57 ans. Joseph Dzongodi, fidèle à ses convictions politiques, était un patrioteJoseph Dzongodi aux idéaux de l’union du Congo sans tribalisme ni régionalisme. Les Congolais de l’étranger perdent une courroie de transmission du « vivre- ensemble ».

 

 

Jocelyn Armel BachelorJocelyn Armel le Bachelor, la mémoire de la SAPE

Sa boutique, dans le 18ème arrondissement de Paris, est une étape obligée pour les musiciens, écrivains et personnalités du show-biz. Son succès lui a valu une hospitalisation en fin d'année 2016, en raison d'un surmenage. Mais il en faut plus pour estomper la joie de vivre du créateur de ce temple de la Sape, qui demeurera en 2017 l'un des grands animateurs de la diaspora congolaise. Le créateur de la marque Connivences reste la coqueluche des médias qui le sollicitent pour obtenir le point de vue autorisé du connaisseur, Jocelyn Armel le Bachelor. Une reconnaissance qui devrait lui permettre de réaliser son rêve : organiser une levée des fonds pour ouvrir sa première boutique en Afrique.

 

Roland ChrisbelRoland Chrisbel, l’avocat du pacte technologique

Par son pacte technologique, un concept  numérique ambitieux, Roland Chrisbel plaide pour la mise en œuvre d’un système intégrateur  en vue de la bonne gouvernance et l’émergence du pays. Lors de la campagne présidentielle au Congo, cet ingénieur en informatique a proposé  à tous les candidats son plan de développement informatique. Par exemple, dans le volet médical l’élaboration d’un système d’intégration de tous les hôpitaux de la  République du  Congo, ainsi que les pharmacies des villes et la création d’une base de données. Dans l’administration le pacte technologique serait un système efficace de renforcement du contrôle de l’Etat ; un outil de réduction des pertes et des dépenses.

 

Dr Patrice Serge Ganga-ZandzouDocteur Patrice Serge Ganga-Zandzou, pédiatre-écrivain

Il a pris le temps nécessaire pour écrire un livre qui traite de la prévention des maladies infantiles. Cet ouvrage, à n’en pas douter, est d’un précieux concours pour les parents en toutes circonstances. Le Dr Patrice Serge Ganga-Zandzou est pédiatre, médecin des hôpitaux et praticien hospitalier au centre hospitalier de Roubaix, en France. Il a exercé au CHU de Lille, à Dunkerque et à Valenciennes. Ancien directeur des affaires médicales et chef de service de pédiatrie et néonatologie de la polyclinique El-Rapha de Libreville, au Gabon, il dispense des cours de pédiatrie en France et au Gabon, et est auteur de nombreux articles référencés dans des revues scientifiques internationales.

 

Corinne MarteauCorinne Marteau née Matondo Mabari 

Elle s’est distinguée lors de la mise en place du dispositif de formation, créé et financé par la Fondation Orange, visant à donner ou redonner une employabilité et une autonomie à des femmes sans qualification et sans emploi. C’est le mardi 13 décembre que la Fondation Orange et l’association OFAD, organisation des Femmes africaines et de la diaspora, en partenariat avec l’association Humanitaria, ont inauguré la première maison digitale à Massy. A cette occasion, Corinne Marteau a représenté Suzanne Belnoum, présidente de l’OFAD, et s’est fait connaître avec succès auprès des partenaires.

Guy-Francis TsiehelaGuy-Francis Tsiehela, veilleur de l’amitié entre étudiants

Autour d’un « Arbre de Noël », il a su rapprocher les anciens étudiants congolais de Roumanie en France. A la mi-décembre, il a permis d’organiser des retrouvailles en famille à l’approche de Noël autour du vert conifère enguirlandé. Les membres de l’association des anciens étudiants congolais de Roumanie résidant en France et leurs familles ont pu vivre un bel émerveillement dominical généré par le « vivre- ensemble ». Guy-Francis Tsiehela est le président de l’Assocreef, une association qui, outre le fait de promouvoir l'amitié, la fraternité et la solidarité entre ses membres, œuvre en assistant, par ailleurs, au travers de l'action humanitaire. 

Bernard BouenoBernard Boueno, président réélu du Club 2002 France-Europe

A l’issue d’une assemblée générale élective, tenue le 26 novembre dernier à Paris sur convocation du secrétaire général du Club 2002-Pur, Juste Désiré Mondele, Bernard Boueno a été réélu à la présidence de la Fédération Club 2002 France-Europe. Fidèle à la ligne de son parti, cet ancien militant de la première heure a à cœur de continuer à mener à bien les directives de son parti, dont une Commission de contrôle et d’évaluation de cinq membres veillera à l’application. 

 

 

Marie-Cécile Voumbo-MackoubilyMarie-Cécile Voumbo-Mackoubily, militante de la transmission de cultures

Fervente militante de la politique du genre, elle s’est vu confier un portefeuille au Club 2002 France-Europe lors de l’assemblée élective du 26 novembre dernier. Au préalable, Marie-Cécile Voumbo-Mackoubily a porté haut sa défense pour faire comprendre aux jeunes, quelle que soit leur nationalité d’aujourd’hui, qu’ils ne doivent jamais oublier leurs racines : « leur montrer le chemin qui va à la source », explique-t-elle. C’est ce qu’elle appelle, « leur métissage culturel » pour des enfants qui, au demeurant, sont : mi-africains, mi-européens. « A nous de veiller à cette ambivalence pour arriver à concilier ces deux composantes de leur personnalité sans heurt ni conflit ».

 

 

 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Sammy Massamba Photo 2 : Joseph Dzongodi Photo 3 : Jocelyn Armel Bachelor Photo 4 : Roland Chrisbel Photo 5 : Dr Patrice Serge Ganga-Zandzou Photo 6 : Corinne Marteau Photo 7 : Guy-Francis Tsiehela Photo 8 : Bernard Boueno Photo 9 : Marie-Cécile Voumbo-Mackoubily

Notification: 

Non