Diplomatie : la Maison Schengen rouvrira sous un nouveau label

Samedi 23 Février 2019 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La République démocratique du Congo (RDC) et la Belgique ont signé, le 22 février, à Kinshasa un accord sur la réouverture de la maison Schengen, dispositif consulaire commun chargé de la délivrance des visas des dix-sept pays européens, fermée depuis un an sur décision des autorités congolaises.

La maison Schengen est en passe de rouvrir ses portes à Kinshasa. C’est la conséquence de l'accord signé entre le conseiller à la sécurité du chef de l'Etat et ancien patron de la Direction des migrations, François Beya, et le chargé d'affaires de l'ambassade de Belgique, Philippe Brochain. Il en résulte que la réouverture effective de cet établissement  devrait intervenir dans les dix jours ouvrables à dater de la signature de l’accord. En outre, il est indiqué que la nouvelle maison Schengen ouvrira sous un nouveau label qui sera défini après consultations avec les partenaires de cet espace.  

Les traits caractéristiques de cet accord portent, entre autres, sur l'ouverture d'un guichet spécifique permettant de faciliter les procédures de visa pour les officiels congolais disposant d'un passeport diplomatique. Ces derniers pourront avoir droit aux visas ayant une validité initiale de trois mois avec plusieurs entrées. Il sera aussi institué un comité dit de pilotage par les ambassades de l'espace Schengen avec une présidence tournante. Cette structure sera chargée de la bonne mise en œuvre des dispositions de l’accord conclu et de l’examen régulier des questions opérationnelles liées à l’application de la politique commune des visas en RDC. En outre, il faut indiquer que c’est la Belgique qui va gérer cette institution communautaire au quotidien.  

Les deux parties ont, par ailleurs, institué un mécanisme structurel d’évaluation entre la direction générale des affaires consulaires, l’office fédéral belge des étrangers et la direction générale des migrations. Pour sa part, la RDC s’est engagée à rétablir l’immunité diplomatique sur le bâtiment dédié aux activités de la nouvelle maison Schengen. Cet accord plante, pour ainsi dire, le décor de la normalisation des relations entre la RDC et l'Union européenne qui fut une promesse de campagne du candidat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ce qui donne lieu au retour imminent de l’ambassadeur européen, expulsé récemment par Kinshasa.

Pour rappel, la maison Schengen avait été fermée en février 2018 à la suite d’une escalade dans les relations diplomatiques entre la RDC et le Royaume de Belgique. L’ancienne puissance coloniale avait décidé unilatéralement de reverser directement aux ONG son aide au développement, suscitant le courroux de Kinshasa qui avait, en plus de la fermeture de la maison Schengen, réduit les rotations de SN Brussels sur Kinshasa et ordonné la suspension des activités d’Enabel, l’agence belge de développement.

Alain Diasso

Notification: 

Non