Douanes congolaises : vingt-cinq cadres reçoivent des certificats de formation

Samedi 8 Septembre 2018 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Des douaniers ont été initiés à l’usage du nouveau logiciel informatique de gestion des risques dans le circuit de dédouanement.

Les contrôles physiques des marchandises, surtout en import par les services de la douane, constituent l’une des entraves au commerce tant décriées par les opérateurs économiques.  Pour remédier à ce frein, la douane congolaise est engagée depuis avril 2015 dans un processus de modernisation de ses administrations.

Cette date marque le début d’un contrat de prestation de service qui lie cette structure et la société Cotecna, notamment en matière de formation des cadres et agents de l'institution fiscale. La société prestataire a réussi à mettre au point un système informatisé d’analyse de risque (Siar), une technologie qu’elle a bien voulu transférer aux douaniers congolais, à l’issue d’un atelier organisé du 3 au 7 septembre à Brazzaville.

La première session de formation a porté sur la conformité douanière et la gestion du risque ainsi que les procédures de mise en place d’un outil d’analyse de risques en environnement douanier. La seconde phase, sous forme de focus group, est dédiée au pilotage de l’analyse de risques. Quelques cadres sélectionnés ont ainsi travaillé sur les méthodes d’analyse des données à la base de l’analyse de risques.

Les deux experts mobilisés par la Cotecna, dont l’un venu de Genève (Suisse), ont fini la formation avec un sentiment de travail accompli. « Les échanges fructueux ont montré l’adhésion des participants au processus de transfert et d’appropriation du Siar. Nous espérons que la dynamique créée sera maintenue et contribuera à doter l’institution d’un outil propre, autonome et performant », a souligné l’un des responsables de la Cotecna, Léandre Joslin Mahoukou.  

Du côté de l’institution fiscale, un cap important vient d’être franchi et son directeur général, Alfred Onanga, peut compter sur ses agents formés. « Vous avez aussi appris le traitement des données, la détermination des profils à risque, la définition des règles de ciblage et de l’évaluation des indicateurs de performance. Avec cette formation, vous êtes plus que capables de déterminer le degré de conformité des opérateurs à la règlementation douanière », s’est-il félicité.

À noter qu’à l’issue de l’atelier, les bénéficiaires ont appelé leur directeur général à initier une autre session de formation, cette fois-ci sur l’utilisation d’Excel pour l’analyse des données, et à mettre en place un mécanisme de reconnaissance d’une équipe de projet Siar qu’ils souhaitent voir naître.  

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille

Notification: 

Non