Droits de l’homme : Zeid Ra’ad Al Hussein pointe du doigt les partisans du retour au nationalisme

Mercredi 20 Juin 2018 - 13:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Alors qu’il est à deux mois de la fin de son mandat au poste de Haut-Commissaire des Nations unies, le responsable onusien des droits de l’homme a fait, le 19 juin, une déclaration réfutant la théorie du retour au nationalisme et mettant en garde les tenants de ce concept. 

La déclaration a été faite lors d’une session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Pour Zeid Ra’ad Al Hussein, elle est une réponse négative à l’idée d’un responsable onusien qui, pour lui, les droits de l’homme ne sont pas universels et qu’ils ne sont que l’expression de l’imagination occidentale.

Réfutant avec véhémence cette thèse, Zeid Ra’ad Al Hussein a rappelé que les Nations unies elles-mêmes sont l’expression de cet universalisme. Donc, la question qui se pose serait de savoir, pourquoi la déclaration universelle ainsi que le corpus complet des droits de l’homme, adopté après, est victime de multiples attaques. 

« J’ai compris que notre mémoire et, par rapport à notre histoire, si on pouvait l’utiliser pour des ambitions propres et responsables, on pourra contrer cela et mettre en garde contre les démons du passé », a souligné, le Haut-commissaire des Nations unies.  

En effet, sa réaction a pour but d’interpeller les Etats membres à mettre une stratégie d’appoint sur la question des migrations, d’autant plus que, selon l’ONU, la situation des droits de l’homme ne cesse de se détériorer au niveau international.  

Rock Ngassakys

Notification: 

Non