Education : le Congo sollicite l’accompagnement de l’AFD dans les lycées d’excellence

Mercredi 10 Octobre 2018 - 16:40

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le voeu a été émis au directeur de l’Agence française de développement (AFD), Lionel Cafferi, par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, le 9 octobre, à Brazzaville. 

L’entretien entre les deux personnalités a tourné autour des appuis de l’AFD dans le secteur de l’éducation, notamment à la formation professionnelle et à l’enseignement supérieur.

Ainsi, certains projets sont actuellement en cours d’exécution et d’autres en voie d’instruction. « Concernant les perspectives, le ministre a notamment fait part de sa stratégie sur les lycées d’excellence et de ses attentes, non pas en termes de financement aujourd’hui mais plutôt en termes d’accompagnement de l’ingénierie pédagogique, sur la formation des enseignants, peut-être des appuis en termes de réhabilitation. A ce stade, nous avons voulu comprendre les attentes du ministre, regarder de notre côté comment nous pouvons y répondre mais nous n’avons pas encore évoqué de volume de financements nécessaires », a expliqué Lionel Cafferi, à sa sortie d’audience.

Faisant le point de ces projets, les deux parties n’ont pas exclu la possibilité d’avoir des interactions concernant celui visant l’amélioration de la qualité de la formation des enseignants au niveau supérieur.

En effet, pour le directeur de l’AFD, une partie de la formation initiale et continue des enseignants concerne le sous-secteur de l’enseignement primaire et secondaire. « Par ailleurs, le ministre a exprimé ses attentes par rapport à un bailleur de fonds comme l’AFD, sur sa stratégie de l’éducation primaire et secondaire. Nous n’avons pas encore évoqué de moyens financiers sur des projets liés au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, nous avons deux projets en cours de préparation avec le ministère de l’Enseignement supérieur et celui de la Formation professionnelle pour un montant total de douze millions d’euros », a poursuivi Lionel Cafferi, annonçant le démarrage probable de ces projets en 2019.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Anatole Collinet Makosso s’entretenant avec Lionel Cafferi / Photo Eloi Samba

Notification: 

Non