Élections du 23 décembre : l’ONU appelle les acteurs politiques à rejeter toute forme de violence

Mercredi 19 Décembre 2018 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Conseil de sécurité a exhorté, le 18 décembre, toutes les parties au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC) à faire preuve de « la plus grande retenue » dans leurs actions et leurs déclarations, en s'abstenant de toute provocation et des discours violents.

Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni,  mardi, pour évaluer l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre et le processus électoral en RDC. Il a fait un tour d’horizon de la situation politique dans le pays en cette période préélectorale. Il a été établi après constat que, quoique des progrès aient été réalisés dans la préparation technique des scrutins, le processus reste émaillé de divers incidents qui, à l’heure actuelle, plombe la campagne électorale à quelques jours des élections.

Tout en déplorant les pertes en vies humaines, les dégâts matériels ainsi que les atteintes aux droits de l'homme occasionnés notamment par la descente en provinces des principaux candidats à la présidentielle, le Conseil de sécurité a invité les parties prenantes au processus électoral à rejeter toute forme de violence et à faire preuve de retenue dans leurs actions et leurs déclarations, en s’abstenant de toute provocation. Pour les quinze membres du Conseil de sécurité, la RDC a intérêt  à saisir cette « occasion historique » des élections censées la conduire au premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir dans le pays.

Ils ont, par ailleurs, réitéré leur appel au gouvernement et aux partis de l'opposition de s'engager de manière « pacifique et constructive » dans le processus électoral, afin de garantir la tenue d'élections transparentes, pacifiques et crédibles, et de préserver la paix et la stabilité dans le pays et la région. «En tant qu'expression de la souveraineté du peuple et du gouvernement de la RDC, les élections du 23 décembre prochain constituent une occasion historique de procéder au premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir, à la consolidation de la stabilité dans le pays et la création des conditions de son développement », peut-on lire dans le communiqué sanctionnant la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

Alain Diasso

Notification: 

Non