Opinion

  • Éditorial

Engouement

Mercredi 11 Juillet 2018 - 21:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


L'extraordinaire engouement que génère sur les cinq continents la Coupe du monde de football 2018 dont nous vivrons dimanche l'ultime étape prouve que le sport est plus que jamais l'un des principaux ressorts des communautés humaines. Nous en avons eu la démonstration mardi soir lorsque des milliers, des dizaines de milliers de fans ont envahi les Champs Elysées, à Paris, pour fêter la victoire des "Bleus" remportée quelques minutes plus tôt contre les "Diables rouges" belges à Saint Petersburg.

De ce qui précède ressort l'idée suivante : dans le moment même où notre pays, le Congo, s'apprête à sortir d'une crise économique qui a durement impacté son moral individuel et collectif, faire, ou refaire, du sport l'un des ressorts du rebond national aurait sans aucun doute des effets très positifs. Outre le fait qu'une telle stratégie projetterait du Congo l'image d’un pays qui ne se laisse pas abattre par les difficultés matérielles nées de la crise financière, elle redonnerait à la population et surtout aux jeunes le moral d'acier qui permet toutes les avancées.

Dans de nombreux domaines, le football en particulier, le Congo a longtemps brillé et continue d'ailleurs de briller en dépit de la réduction brutale des moyens financiers sans lesquels il est difficile, voire même impossible de s'affirmer sur la scène mondiale. Il a donc la capacité d'imposer les couleurs nationales dans de nombreux champs du sport individuel et collectif en attirant vers lui les sportifs de haut niveau qui, faute de moyens, ont choisi d'aller briller ailleurs, en soutenant activement les clubs et les associations au sein desquels se forme la nouvelle génération de sportifs, en aidant de mille et une façons les fédérations sur lesquelles repose l'image internationale de la collectivité nationale.

Qu'il nous soit donc permis d'écrire ici qu'à l'approche de la Fête nationale du 15 août, des gestes forts, voire spectaculaires dans ces différents domaines redonneraient à nos compatriotes l'espoir dans l'avenir que la crise vécue ces dernières années a plus ou moins rompu. L'extraordinaire engouement suscité ces deux derniers mois par la Coupe mondiale de football 2018 qui s’achève en Russie ce dimanche est là pour le démontrer.

Cela n’a rien d’illusoire car le Congo aura demain les moyens de ses ambitions.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/8/2018 | Et maintenant ?
▶ 18/8/2018 | Fête
▶ 16/8/2018 | 15 août
▶ 13/8/2018 | J - 2
▶ 11/8/2018 | Musique
▶ 10/8/2018 | J - 5
▶ 14/8/2018 | J - 6
▶ 8/8/2018 | J - 7
▶ 6/8/2018 | Allaitement
▶ 4/8/2018 | Plan