Opinion

  • Éditorial

Espoir

Jeudi 9 Novembre 2017 - 10:49

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


A ceux qui doutent, pour une raison ou pour une autre, que l’Afrique en général et le Congo en particulier ne parviennent pas à franchir les obstacles s’élevant sur la route du développement durable, nous ne saurions trop conseiller de lire, chapitre par chapitre, page par page, ligne par ligne, le livre que publie l’économiste congolais Antoine N’Gakosso dans la collection Etudes Africaines de L’Harmattan (1). Ecrit par un universitaire de renom qui est aussi Directeur général des Impôts et des domaines, cet ouvrage, résumé en quelques mots, envoie à notre monde deux messages forts que l’on peut ainsi résumer :

                       

° Premier message : la marche vers l’émergence n’a rien d’utopique pour les pays africains. Elle est même inscrite naturellement dans l’évolution du continent étant donné le capital humain, la richesse naturelle, le dynamisme économique dont celui-ci dispose. Mais elle ne se concrétisera que si la bonne gouvernance publique et privée s’impose à tous comme le véritable ressort du bond en avant  historique qui se trouve désormais à notre portée.

 

° Deuxième message : les critères de l’émergence sont connus et répertoriés, donc applicables par tous les pays qui décident d’avancer sur la voie du progrès économique et social. Stabilité politique, urbanisation, développement du marché intérieur, qualité des grandes infrastructures, monétarisation de l’économie, diversification de la production, attraction des capitaux étrangers sont les moyens qui peuvent nous permettre d’atteindre rapidement cet objectif.

 

Au terme d’une analyse fondée sur des données indiscutables, la conclusion d’Antoine N’Gakosso est claire : « Le pays qui s’engage à devenir émergent à un horizon donné devra, pour y parvenir, mettre en place un comité de l’émergence économique. » Un comité qui s’emploiera d’abord à réunir les conditions sans lesquelles cette avancée serait impossible, qui élaborera ensuite et organisera la mise en œuvre du programme très concret sur lequel cette étude aura débouché.

 

Enoncée avec autant de calme que de détermination par une haute personnalité qui sait parfaitement de quoi elle parle, une telle proposition lance à la société congolaise un message d’espoir que l’on ne saurait ignorer.

(1) Antoine N’Gakosso : « L’Emergence économique dans les pays de l’Afrique sub-saharienne. Comment y parvenir ? » Editions L’Harmattan.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/11/2017 | Partition
▶ 23/11/2017 | La politique toujours !
▶ 22/11/2017 | Certes …
▶ 21/11/2017 | Positiver
▶ 20/11/2017 | Terre d'école
▶ 17/11/2017 | Dette
▶ 16/11/2017 | Africa first
▶ 15/11/2017 | Trop tard ?
▶ 14/11/2017 | Bombe
▶ 13/11/2017 | Exemples