Opinion

  • Éditorial

Et le Fonds Bleu ?

Jeudi 31 Août 2017 - 13:52

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le nouveau gouvernement prenant ses marques au terme d'une période peu propice pour l'action en raison des scrutins qui ont permis le renouvellement des institutions électives de la Nouvelle République, qu'il nous soit permis de plaider ici même la cause du Fonds Bleu du Bassin du Congo  dont la création a été actée à Oyo, il y a cinq mois, grâce au président Denis Sassou N'Guesso.

Confiée, de façon très logique, à la ministre du Tourisme et de l'environnement,  Arlette Soudan Nonault, la concrétisation de ce projet résoudrait, en effet, une bonne partie, pour ne pas dire la totalité, des problèmes auxquels se heurte l'Afrique centrale dans sa longue marche vers l'émergence. Elle projetterait, de surcroit, une image très positive de notre pays puisqu’elle en ferait l'un des moteurs de la préservation de la nature à l'échelle mondiale.

Ayant accompagné heure par heure, minute par minute, seconde par seconde la Conférence d'Oyo tant dans sa préparation que dans sa réalisation et gardant des relations étroites avec les personnalités, les institutions, les médias qui ont permis la tenue de cet évènement hors norme nous sommes bien placés pour affirmer que la communauté internationale attend maintenant avec impatience que le Fonds Bleu du Bassin du Congo devienne réalité. Autrement dit, que des idées lancées et débattues deux jours durant sur les berges de l'Alima naisse une organisation structurée, durable qui étudie les projets évoqués par les différents intervenants, qui rassemble les fonds nécessaires pour leur concrétisation, qui contacte sur les cinq continents que compte la planète les entreprises dotées des moyens nécessaires pour agir, bref qui donne vie à l'un des plus grands et des plus beaux desseins écologiques de ce début de millénaire.

Le Congo a toutes les cartes en mains, aujourd'hui, pour réussir le pari apparemment fou qu'il a proposé aux peuples du Bassin du Congo. S'il s'appuie résolument  sur des institutions comme la Brazzaville Foundation de Londres, qui a conçu ce projet à la veille de la COP 22 de Marrakech et qui dispose de puissants appuis partout dans le monde, il s'imposera comme un acteur incontournable du combat vital que constitue pour notre espèce la protection de l'environnement. Oui, indiscutablement, la mise en marche effective du Fonds Bleu s’impose aujourd’hui comme une priorité de l’action gouvernementale. 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 20/11/2017 | Terre d'école
▶ 17/11/2017 | Dette
▶ 16/11/2017 | Africa first
▶ 15/11/2017 | Trop tard ?
▶ 14/11/2017 | Bombe
▶ 13/11/2017 | Exemples
▶ 10/11/2017 | Agressions
▶ 9/11/2017 | Espoir
▶ 8/11/2017 | Alerte
▶ 7/11/2017 | Passé