Opinion

  • Éditorial

Et maintenant ?

Jeudi 29 Novembre 2018 - 11:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ayant fêté dignement, hier, le soixantième anniversaire de la proclamation de la République qui devait elle-même aboutir vingt et un mois plus tard à l'indépendance du Congo, nous sommes bien placés, nous Congolais de tous les départements du pays, pour mesurer aujourd'hui le chemin parcouru depuis cette date très symbolique. Un chemin semé d'embûches certes mais que nous avons su parcourir années après années, décennies après décennies, sans jamais nous laisser décourager ni détourner de la voie de la liberté que nous avions choisie et célébrée le 28 novembre 1958.

Soixante ans après ce jour historique, il apparaît clairement - et c'est le constat que dresse la communauté internationale dans son ensemble - que la République du Congo est le pays le plus sûr, le mieux préparé pour l'avenir dans l'immense espace géographique et humain que constitue le Bassin du Congo. Même s'il lui faut encore résoudre les problèmes complexes suscités par la chute brutale de ses ressources financières et par la crise économique qui en est résultée, sa stabilité interne tout comme la relance de son économie garantissent que sa longue marche vers l'émergence se poursuivra avec tous les effets positifs que cela aura pour chacun de nous.

Ce constat est d'autant plus important que dans le même temps où notre pays confirme son redressement, le monde qui l'entoure tend à se déliter comme le montrent le regain de violence en Centrafrique, la difficile mise en place du processus électoral en République démocratique du Congo, l'incertitude qui règne au Gabon du fait de la maladie de son président Ali Bongo, les tensions qui accompagnent en Angola la succession d'Eduardo dos Santos, la préparation de la succession de Paul Biya au Cameroun. Perçu à juste titre comme un pôle de stabilité dans un ensemble sous-régional fondamentalement instable, le Congo, notre  Congo, voit les regards de la communauté internationale se tourner de plus en plus vers lui.

Qu'un tel constat puisse être dressé soixante ans après la proclamation de la République ne peut bien évidemment que nous réjouir. Mais il marque aussi de façon claire que nous devons poursuivre sans désemparer sur la route que nous avons choisie de suivre en 1958. Pour assurer notre destin bien sûr mais aussi pour montrer aux peuples frères qui nous entourent qu'il est possible de résoudre les problèmes du temps présent sans recourir à la division et à la violence.

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/12/2018 | Confiance
▶ 15/12/2018 | Retour
▶ 13/12/2018 | Réconciliation
▶ 13/12/2018 | Cadeaux
▶ 13/12/2018 | Dix jours
▶ 12/12/2018 | Routes
▶ 11/12/2018 | Intégration
▶ 9/12/2018 | Hygiène
▶ 7/12/2018 | Moeurs
▶ 7/12/2018 | Liste