FC Renaissance : Pascal Mukuna retire sa démission

Mardi 16 Octobre 2018 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Jusque-là président de coordination du club, poste qu’il avait abandonné tout récemment à la suite de sa démission, l’évêque a surpris son monde en revenant sur sa décision, au grand dam des instances sportives.

Dans la foulée, le comité dirigeant du club annonce les élections dans la grande commission d’encadrement des supporters au cours de cette semaine. Cette commission a, par ailleurs, souligné avoir levé toutes les suspensions infligées aux différentes sections (Barumbu, Makala, Kimbanseke, Lingwala).

Le retour aux affaires de Pascal Mukuna intervient au lendemain du forfait infligé, le 14 octobre, par la Linafoot au club Orange face à Mont Bleu. Alors que toutes les dispositions étaient prises pour le déroulement du match qui devait se jouer au stade Tata Raphaël, les joueurs de Renaissance ont brillé par leur absence. Le corps arbitral n’a eu qu’à constater les faits sur le terrain. Des indiscrétions de couloirs laissent entendre que Pascal Mukuna, pourtant démissionnaire, en complicité avec un autre membre influent du club, seraient à la base de cette déconvenue. Ils auraient, d’après des sources, agi par personnes interposées pour démobiliser les joueurs et les déloger de leur lieu d’internement à la veille du match. D’autres sources allèguent que le président démissionnaire aurait bloqué les licences des joueurs. Ce qui aurait empêché l’équipe d’effectuer le déplacement pour le stade Tata Raphaël ce jour-là.

Pour nombre des supporters, cet agissement laisse penser que Pascal Mukuna continue à se considérer toujours comme président du club. Sa démission, du reste verbale, n’était qu’un trompe-œil juste pour se donner bonne conscience, se convainc-t-on.  C'est ainsi qu'il lui a été exigé, apprend-on, une démission écrite à introduire dans les instances officielles du football national (Fecofa, Linafoot, ministère des sports). Si non, soutient-on, il continuera à tirer les ficelles dans l’ombre via ses inconditionnels qui lui sont restés fidèles pour nuire à l’équipe et démontrer qu’il demeure incontournable. Les supporters, parmi les plus radicaux, veulent voir le leader spirituel de l’ACK se désengager totalement de l'équipe qu’ils sont, d’ailleurs, prêts à confier au nouveau prétendant le poste de président.

Ils l’ont déclaré ce 16 octobre devant l’hôtel de ville de Kinshasa. La nouvelle de renonciation de l’intéressé à sa démission est venue quelque peu rajouter à la confusion. Une clique des supporters l’auraient convaincu à rester en poste, apprend-on. D’autres indiscrétions laissent entendre qu’il aurait été dissuadé par les autorités du pays pour le besoin de la stabilité que requiert le contexte pré électoral.     

Bon dernier au classement avec un petit point en ce début de la Linafoot, FC Renaissance affiche une mine pitoyable avec des athlètes qui, visiblement, n’ont plus le cœur à l'ouvrage. Sa prochaine sortie sera ce mercredi face au DCMP. Un derby qui promet.

Alain Diasso

Notification: 

Non