Festival Nsangu Nzinzi : une présence remarquée des rastamen

Lundi 10 Juin 2019 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La quinzième édition de la manifestation a fermé ses portes, le 9 juin, au stade Kokolo Kopa de Pointe-Noire, avec le reggae qui a dominé les autres genres musicaux.

Le festival Nsangu Nzinzi est une grand-messe qui fait la promotion de la musique africaine dans toute sa diversité. Pour sa quinzième édition, l’organisation a pensé inclure dans sa programmation le reggae, un genre musical bien loin des habitudes des Ponténégrins.

En fait, le reggae a connu une éclipse à Pointe-Noire faute de groupes d'orchestres de renom. Heureusement,  le groupe Conquering Lions est venu combler le vide et redonner le goût de cette musique aux Ponténégrins, n'arrêtant pas  de surprendre les mélomanes.

Lors de son concert au stade Kokolo Kopa pour la clôture de l'événement, ce groupe a produit un reggae multicolore qui a plongé le public dans la joie. Ses artistes, comme des fauves, ont rugi tout au long du concert en poussant leur cri fétiche « Jah », une manière pour eux de marquer leur territoire et de prouver à tout le monde qu’ils sont capables de défendre le reggae congolais sous d'autres cieux.

Pour donner de la couleur à l'événement, Conquering Lions s’est fait accompagner par Laïla, une jeune star qui  se fait connaître dans le monde musical par ses prouesses et sa voix sensuelle. Très émouvants, les musiciens de Conquering Lions, l’un après l’autre, ont réalisé un exploit. Musicalement, les deux groupes ont eu le temps nécessaire pour travailler leur surprenante association afin d'arriver à produire une telle performance.

 

Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

Conquering Lions et Laïla pendant le concert / Adiac

Notification: 

Non