Festival « zéro polémique » : la première édition, porte-voix contre les violences faites aux femmes à Bukavu

Jeudi 22 Novembre 2018 - 21:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Jusqu’au 28 novembre, l’évènement qui se tient dans l'est de la RDC connu pour les nombreuses guerres subies par la population de cette localité mettra l’accent sur la sensibilisation à la réinsertion sociale des femmes violées et violentées.

À l’heure où les élections prévues pour décembre 2018 pointent à l’horizon, et surtout que les indicateurs sociaux économiques sont au rouge et ou la sécurité du peuple préoccupe tout un chacun. Ce festival se présente comme une pause, une mise en joie, gaieté et de non stresse durant toute une semaine pour les Kivusiens et Kivusiennes. Histoire d’oublier un peu les crépitements des armes que rencontre cette population depuis plus d’une décennie.

En collaboration avec l’institut français de Bukavu, les meilleurs humoristes et comédiens se mettent ensemble avec d’autres artistes des pays environnants afin d’en produire la première édition. Il va accueillir les spectacles des ceux qui résident sur place et des invites venues d’Afrique francophone (Rwanda, Burundi, France et Cameroun). Aussi le festival tient-il à redorer différentes prestige culturel dont regorge la ville de Bukavu et dont les habitants ne bénéficient nullement à cause de l’insécurité et l’instabilité sociale.

La participation étant gratuite et accessible pour tous, l’objectif principal donné à ce dernier se focalise sur l’éducation par la sensibilisation aux problèmes de société qui meurtrit la ville et le renforcement de cohésion sociale. Plusieurs artistes de grandes renommées atterriront à Bukavu, telle que :

-Saidou Abatcha, compteur et humoriste franco-camerounais détenteur des plusieurs prix, dont celui de Raymond Devos98.

-Michael Sengazi, humoriste rwandais, directeur artistique de « Kigali international comedy festival » ?

-Devin TUyisenge, humoriste burundais, produit du « kigingi festival summer comedy » à Bujumbura.

Ensemble pour un front commun avec les célèbres vaillants de Bukavu comedie club dont Joyeux Bin Kabodjo, Espoir Bulangalire, Calvin Mutabesha… Ces guerriers du rire vont asperger une atmosphère ferrique pendant une semaine dans la ville. Dimanche 18 novembre au collège Alfariji s’est tenu un spectacle collectif « RIDICURE » qui a été une tribune d’improvisation pour les jeunes talents humoristes repérés dans les écoles et participant à l’atelier a l’IF de Bukavu. Du lundi 19 au jeudi 22 novembre s’est tenu un atelier d’humour animé par Saidou Abatcha en faveur des jeunes talents et candidats retenus sur le dossier. Une restitution sera organisée à l’issue de ce dernier.

Vendredi 23 novembre, un humour marathon s’effectuera dans les rues de Bukavu a la commune de Panzi, une caravane d’humoriste sensibiliseront a la prévention de viols et violences et se clôturera a la cité de joie (VDAY) avec les femmes en processus de réintégration sociale victimes des actes de violences. Pour la clôture, le 24 novembre, au collège   Alfariji sera donnée une soirée de réjouissance pour tous.

Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

L'affiche du festival

Notification: 

Non