Finances publiques : le Congo renforce son système de production des données comptables

Mercredi 19 Décembre 2018 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministère des Finances veut passer du système comptable manuel à une comptabilité d’exercice « informatisée » qui assure la traçabilité des opérations. D’où le lancement, le 19 décembre dans la commune de  Kintélé, d’une session de formation des cadres du département sur le nouvel outil.

L’actuel système de comptabilité de caisse ne permet pas aux comptables publics de produire des informations financières de qualité dont l’Etat a besoin pour le suivi de ses actifs et passifs. S’ajoute la faible capacité des comptables à respecter les fréquences de production des comptes de l’Etat.

Sur une demande de la tutelle, le Fonds monétaire international(FMI) a dépêché un de ses experts, afin de former les cadres congolais dans ce domaine. En effet, « La production des balances générales des comptes mensuels, trimestriels et annuels de l’Etat », c’est le thème de l’atelier qui a réuni une quarantaine de comptables publics. Cette rencontre vise, d’après les organisateurs, à booster les capacités techniques de travail.

La balance générale des comptes est un outil indispensable pour l’analyse financière de l’Etat. Sa correcte production, à en croire le directeur de la centralisation comptable, Saturnin Ipodo-Nzingou, doit être perçue comme la construction réussie de l’information financière, base d’une prise de décision rationnelle et prospective.  

« L’élaboration du document comptable est plus qu’une exigence et s’impose à tout comptable public, qu’il soit principal ou secondaire, supérieur ou subordonné, centralisateur ou non ; ou qu’il soit comptable de l’Etat, de la collectivité locale ou de l’établissement public », a rappelé Saturnin Ipodo-Nzingou.

Le gouvernement doit pour cela doter les administrations des outils informatiques adéquats, a estimé Pierre Nziete, l’un des participants. Ce comptable est convaincu que cette nouvelle règlementation va améliorer la qualité des finances publiques au Congo. « Dans le système manuel, la transparence n’y était pas. Mais avec les balances informatisées, nous pouvons avoir une meilleure traçabilité », a-t- il indiqué.

Signalons que la République du Congo est en négociations avec le FMI, en vue de la conclusion d’un programme. Le pays a besoin de l’aide de l’institution de Bretton Woods afin de redresser ses finances, a souligné son expert, Pierre Roulegas, pour qui la qualité des informations financières et comptables est un enjeu majeur dans ces négociations en cours.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

- Le présidium des travaux de l'atelier - La photo de famille

Notification: 

Non