Opinion

  • Éditorial

Fondation

Jeudi 23 Janvier 2020 - 19:52

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Alors que s’achève la semaine très particulière que nous venons de vivre avec le Sommet de Berlin sur la Libye qui n’a débouché, comme prévu, sur aucun accord de paix sérieux et la Conférence de Davos qui a vu le président américain Donald Trump affirmer haut et fort son négationnisme climatique, il convient de souligner le fait que l’Afrique, elle, a franchi une étape décisive en lançant, à Lomé, une « Initiative pour lutter contre le trafic des produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés » qui fera date dans l’Histoire de ce temps.

Conduite du début à la fin par la Brazzaville Foundation, dont le siège est à Londres mais qui est pilotée par des proches du Congo, de notre Congo, cette Initiative témoigne avec force de la volonté de l’Afrique de mettre un terme à des trafics dont le prix humain est effrayant à tous égards puisque ses victimes se comptent aujourd’hui par centaines de milliers. Signée samedi dernier par sept chefs d’Etat – Congo, Gambie, Ghana, Niger, Ouganda, Sénégal, Togo – elle démontre de façon claire la volonté des pays africains de ne plus s’en remettre à des puissances, ou à des institutions extérieures pour lutter contre la criminalité organisée à l’échelle planétaire.

Au-delà du trafic des faux médicaments, ce à quoi nous assistons très probablement aujourd’hui c’est bien à l’affirmation du continent sur la scène internationale face à des puissances extérieures qui ne sont mues que par leurs intérêts égoïstes. Coalisant ses efforts pour se défendre contre les trafics en tout genre sur lesquels surfent les mafias de tous les continents, l’Afrique démontre maintenant sa capacité à agir. Et, de ce point de vue, le Sommet qui vient de se tenir à Lomé marque indiscutablement un tournant.

Si, en effet, le continent s’entend pour lutter contre le dérèglement climatique dont dépend clairement l’avenir de l’espèce humaine, il s’imposera comme un acteur incontournable de l’Histoire. Le Sommet de Lomé vient de démontrer qu’il en a la capacité dès lors que ses dirigeants s’assoient autour d’une même table et s’accordent pour coordonner leurs efforts.

Grâce soit rendue à la Brazzaville Foundation qui a rendu possible cet exploit !

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 22/2/2020 | Jeunesse
▶ 20/2/2020 | Tentation
▶ 20/2/2020 | Petits métiers
▶ 19/2/2020 | L'offre
▶ 19/2/2020 | Dette
▶ 17/2/2020 | Faire valoir
▶ 15/2/2020 | Terroir
▶ 13/2/2020 | 14 février !
▶ 13/2/2020 | Global tricherie
▶ 12/2/2020 | Disponibilité