Formation : le PDCE poursuit l’enrôlement des candidats

Lundi 16 Juillet 2018 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les jeunes vulnérables de 16 à 30 ans vivant à Pointe-Noire et dans sa périphérie continuent d'être accueillis dans les centres de collecte de candidatures ouverts à cet effet depuis le 13 juillet.

 

 

 

 

 

 

Munis d’une copie d’acte de naissance ou de la pièce nationale d’identité et de l’attestation de niveau, les candidats sont reçus dans les centres installés pour la circonstance où se déroulent les opérations d’enrôlement  des candidats aux formations gratuites du Projet de développement des compétences pour l’employabilité (PDCE). Il s'agit de la mairie de Mongo Mpoukou, le Cefa des métiers de services (derrière l’Institut technique Thomas-Sankara), le centre de formation des salésiennes Madre Morano (derrière le lycée de Mpaka). Une fois sélectionnés, les jeunes vont suivre des formations gratuites et le projet leur versera une prime de transport. Une assurance scolaire est souscrite pour eux et un équipement individuel leur est doté. Les formations offertes concernent, entre autres, la soudure, la menuiserie, la mécanique auto, la cuisine.

Le projet  vise à promouvoir l’acquisition par les jeunes des compétences à l’emploi et à l’entrepreneuriat en vue de leur insertion sur le marché du travail, augmenter des revenus et  contribuer à l’éradication de l’extrême pauvreté des familles démunies. Pour ses initiateurs, c’est une manière de réduire significativement le déficit en formation qualifiante dans le pays, en mettant à la disposition des jeunes toutes les informations sur les opportunités offertes par le gouvernement à travers le PDCE devant contribuer à améliorer leur chance d’accéder à un emploi. Ce qui fait du projet « une école de seconde chance pour les jeunes désœuvrés et déscolarisés ». 

Ainsi,  le PDCE entend améliorer les résultats par l’intégration des nouvelles filières de formation, l’implication des établissements publics, Cefa, lycées professionnels, lycées techniques, Agri Congo  dans la formation des jeunes et l’augmentation du nombre des prestataires privés. Le PDCE, cofinancé par le gouvernement congolais et la Banque mondiale, a pour objectif de promouvoir l’acquisition et le renforcement des compétences à l’emploi et à l’entrepreneuriat pour les jeunes vulnérables de Brazzaville et Pointe-Noire. Notons que les opérations d'enrôlement prendront fin le 22 juillet.

 

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Des opérations d'enrôlement des jeunes vulnérables crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non