Forum de Paris sur la paix : renforcer la gouvernance mondiale

Samedi 10 Novembre 2018 - 15:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La conférence internationale organisée du 11 au 13 novembre, dans la capitale frnaçaise, s'inscrit dans la continuité des cérémonies commémoratives du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

 La France accueille la première édition du forum pour la paix, inspirée sur le modèle et la réussite de la COP21de Paris.

La France accueille la première édition du forum pour la paix, inspirée sur le modèle et la réussite de la COP21de Paris. Il s'agit d'un lieu d’échange et de débat qui met en avant les initiatives de la société civile, un lieu de partage d’expériences et de solutions novatrices réunissant tous les acteurs de la gouvernance, à savoir chefs d’État et de gouvernement, élus locaux et nationaux ; organisations régionales et internationales, notamment l’ONU ; société civile (entreprises, associations, ONG, fondations, think tanks, médias, syndicats, représentants religieux, philanthropes, experts, etc).

La Grande hall de la Villette a été choisie pour abriter cette rencontre, en vue de s'interroger si l'évolution actuelle du monde est porteuse de paix. Ici, paix et gouvernance mondiale sont liées. Partant de ces deux constats, le Forum de Paris sur la paix a vocation à devenir le rendez-vous annuel des projets, idées et initiatives en matière de gouvernance mondiale.

Cinq grands thèmes sont développés : la paix et la sécurité ; l’environnement ; le développement ;  les nouvelles technologies ; l’économie inclusive. Il faut noter que les droits de l'Homme ne font pas partie des thèmes. Cent dix-neuf projets ont été sélectionnés. La vocation du forum est la suivante : dans un environnement global de plus en plus incertain et instable, il est important de renforcer le multilatéralisme et la gouvernance mondiale.  ''Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, le Forum de Paris sur la paix rappelle qu’il y a une urgence à agir, qui exige action concrète, liberté de ton et dialogue ouvert entre tous les acteurs'', indique le quai d'Orsay.

Plus de soixante-dix chefs d'Etat et de gouvernement sont arrivés pour réaffirmer l'importance du multilatéralisme. Il s'agit des dirigeants des pays impliqués dans la Première Guerre mondiale, dont certains sont africains (Mali, Niger, Sénégal, Côte d'Ivoire, Congo, Kenya...)

Noël Ndong

Notification: 

Non