Forum économique international des Amériques : Bruno Tshibala pour des investissements massifs étrangers

Jeudi 14 Juin 2018 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Invité à la 24e édition du rendez-vous qui se déroule au Canada, le Premier ministre a assuré l’opinion quant aux tendances économiques favorables dans son pays ainsi que sur la tenue effective des élections au mois de décembre.

https://i0.wp.com/7sur7.cd/new/wp-content/uploads/2018/06/IMG_20180612_213440.jpg?resize=200%2C200&ssl=1Créé pour promouvoir un échange d’idées et de perspectives sur les grands enjeux économiques de l’heure entre les plus influents leaders du monde économique et politique, le Forum économique international des Amériques a, pour sa 24e édition, reçu de nombreux invités dont le Premier ministre congolais, Bruno Tshibala. Le 12 juin, il est intervenu à la tribune de ce grand forum à Montréal, au Canada, pour donner les grands traits de la politique socioéconomique du pays tout en mettant en exergue les avancées enregistrées depuis son avènement à la primature.

De manière générale, Bruno Tshibala a présenté la République démocratique du Congo (RDC) sous un beau jour avec des tendances économiques qui incitent à l’optimisme. L’objectif était de rassurer les potentiels investisseurs étranger quant à aux opportunités d’affaires qu’offre actuellement la RDC. L’économie congolaise se porte au mieux ces dernières années, a-t-il déclaré, avant d’exhorter les investisseurs à établir des liens d’affaires avec son gouvernement. « Le gouvernement a mis en place certaines mesures incitatives d’ordre général pour encourager et attirer les investissements directs étrangers dans le pays », a-t-il dit.

Une façon de rassurer sur l’importance qu’accorde l’exécutif national aux investissements massifs nationaux et étrangers, lesquels sont étroitement liés au développement économique et social du pays. «N’attendez pas que la RDC devienne un paradis terrestre avant de venir y investir. Bien au contraire, il faut venir maintenant pour qu’ensemble, nous puissions transformer la RDC en paradis pour le bien de nous tous », a martelé Bruno Tshibala à l’endroit des investisseurs étrangers dont l’apport consisterait en la mise en valeur de nombreuses ressources naturelles du pays.

Évoquant la nouvelle stratégie économique, il a indiqué qu’elle consiste à promouvoir et développer des partenariats public-privé pour assurer le développement rapide de l’économie du pays. Il a, par ailleurs, insisté sur les efforts déployés par son gouvernement pour une bonne collecte des recettes publiques et une discipline budgétaire rigoureuse dans l’exécution des dépenses publiques. Des réserves d’échanges internationaux, évaluées aujourd’hui à 1,2 milliard de dollars, sont en constante augmentation et l’ambition du gouvernement est d’atteindre deux milliards de dollars de réserves de change avant la fin de cette année, a indiqué le Premier ministre.

Sur le volet politique, Bruno Tshibala a réaffirmé la détermination de son gouvernement à offrir à la RDC « des meilleures élections de l’histoire récente du pays en vue de consolider la démocratie et l’État de droit ». Et d’ajouter que les institutions du pays sont stables et ne sont pas sous menaces ni externes ou internes. Entre-temps, a-t-il fait observer, le processus électoral poursuit son bonhomme de chemin avec, en prime, la convocation imminente de l'électorat d’ici au 23 juin, précédée par la formation des deux mille cent seize agents des bureaux de réception et de traitement des candidatures pour les élections de cette année.

Enfin, au plan sécuritaire, Bruno Tshibala a affirmé que le pays est stable nonobstant « les actes de banditisme isolés qu’on observe dans certaines parties du territoire national », lesquels sont pris en charge de manière efficace par les forces de l’ordre et de sécurité de la RDC.    

          

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Bruno Tshibala

Notification: 

Non